ANIMATION DES TURLUTTES – EGI (non Tip run)

1 – Laisser couler la turlutte à la profondeur souhaitée. Laisser la aller jusqu’au fond, au départ, pour connaître la position des céphalopodes. Cette animation s’applique aux turluttes classiques, à plombée ventrale et œillet d’attache sur le nez, type Bad Gambas Sunset.

illustration-sakura-egi-tip-run.jpg

Pour l’animation des turluttes – egi Tip run que l’on utilisera plutôt en bateau, consultez la fiche spécifique ici.

2 – Donner des à-coups vifs et répétés (jerks) avec la canne tenue verticalement. Cela fait décoller le leurre et lui donne l’apparence d’une proie en fuite. La cadence des jerks peut varier pour coller à l’activité des seiches. Parfois, de petites secousses du scion sont suffisantes pour déclencher les attaques. Il ne faut pas hésiter à expérimenter. Animez canne basse et twitchez comme avec un jerkbait, c’est peut-être la solution du jour !

3 – Entre deux jerks, laisser les turluttes – egi couler plus ou moins profondément selon la position des céphalopodes. Garder la bannière tendue pour ne pas rater les touches à la descente.

4 – A la moindre sensation de lourdeur, ferrez en douceur, sans brutalité, pour éviter de déchirer la peau des tentacules. Les couronnes d’hameçons ne disposent pas d’ardillons pour faciliter le décrochage, ce qui impose de maintenir un contact permanent avec votre capture. Le combat des seiches et des calamars est fait de puissants rushes et de résistance au courant, ça n’est pas la foudre mais toute la subtilité du jeu consiste à éviter les décrochages très fréquents avec ces « bestioles ».

Astuce : réglez votre frein assez lâche de manière à limiter les décrochés lors des rushes ou de la mise à l’épuisette.

Animation EGi Turlutte