Viva España !

Viva España ! Le moment de retrouver Patrice et Maïté (les sympathiques propriétaires du camp de pêche « Alcantara Pesca Evasion » en Espagne) est enfin arrivé ! Trois jours de pêche intensive nous attendent sous un soleil de plomb.

Je ne suis pas encore un habitué des lieux car c’est la deuxième fois pour moi, mais devant l’enthousiasme de Benoît à l’idée de retrouver les lieux, tout le monde est surexcité et brûle d’impatience d’en découdre avec les bass d’Alcantara. Pour ce voyage, nous sommes accompagnés de 2 potes Kevin et Nicolas, et le lendemain Bastien et Alex nous rejoindront sur place.
Après un long voyage, Maïté nous attends avec un plat dont elle a le secret : de la joue de bœuf en sauce… Rien de tel pour vous rassasier !
De son côté, Patrice s’est occupé des glaçons, et c’est pour nous l’occasion de prendre la température en se renseignant sur la pêche actuelle. Nous sommes début Septembre, donc le niveau d’eau est assez bas et l’eau plutôt chaude, 28 degrés en moyenne. En journée il fait 40°C à l’ombre, et autant vous dire que l’ombre est inexistante sur le lac ! Bref, sale temps pour les gros ! Patrice nous annonce qu’il a fait de belles sorties au sandre la semaine précédente, mais les conditions ont changé depuis et nous ne sommes pas venus pour eux, mais pour notre poisson favori le Black Bass. Nous embarquerons sur 2 bateaux loués à Patrice (ce qui facilite considérablement la logistique d’un simple weekend prolongé). Benoît, qui a le plus d’expérience ici va faire le guide et nous « driver » sur des zones définies la veille jusque tard dans la nuit.

depart au petit matin sur le port d alcantarapointe sur le lac alcantara en espagne

Les cannes Sakura sont équipées de leurres de prospection rapide, comme le Naja et le Mousty pour la surface, les spinnerbaits MONARC et Ruty Minnow pour la couche d’eau intermédiaire et toute la gamme des SCB Crank et deep crank afin de déterminer le comportement et la hauteur d’eau où se trouvent les bass. Bien entendu, quelques leurres de prospection lente comme les swimming jigs Bellamy, Texas Rig et Drop Shot sont aussi de la partie pour gratter les postes très marqués, comme les bois morts par exemple. L’année précédente nous y étions venus plus tard dans la saison, et la pêche se déroulait dans les 8/10m avec des techniques du genre Drop Shot, Shad sur tête plombée classique, etc. Le sondeur nous montrait des quantités impressionnantes de poissons autour des pointes. Mais cette fois, c’est très différent !

Le sondeur est vide. L’activité des poissons fourrage est très importante en bordure. Nous décidons donc de pêcher vers celle-ci. Topwater, Jerkbait, Minnow, Lipless, tout y passe mais les bass n’y répondent pas vraiment. Alors on décident de passer aux Deep Crankbait et les résultats ne se font pas attendre. Benoît nous avait prévenus, cette pêche est un incontournable de ce lac et des lacs de barrage espagnols. Ce « power fishing » n’est pas pour me déplaire, battre du terrain avec des leurres de prospection rapide pour trouver des zones et des poissons actifs m’enthousiasme plus que de pêcher en drop shot dans 20 mètres autour d’une souche. Chaque équipage s’affaire à trouver des poissons et découvre un terrain de jeu aux magnifiques paysages sauvages, ainsi que les occupants « locaux ».

daim sur alcantara

vautours sur les berges du lac alcantara groupe de vautours a l ombre sur les bords du lac alcantara christophe et kevin en bateau avec les vachettes paysage typique du lac alcantara en extremadura

Vautours, Daims, Renards, Taureaux, Vaches, et parfois une course landaise !

Le Deep Crankbait est le leurre pour ce lac. La technique est simple, il suffit de lancer suffisamment près du bord pour le leurre entre le plus longtemps en contact avec le fond. L’animation consiste à ramener assez vite sans faire de pauses. Grâce à sa longue bavette le crankbait plonge très rapidement et vient heurter les obstacles en rebondissant littéralement dessus. C’est ce phénomène nommé « déflection » outre-atlantique qui déclenche l’attaque des carnassiers. Si jamais le leurre se bloque ou se retrouve prisonnier d’un amas rocheux ou d’un arbre, alors il suffit de secouer sa bannière sans tension, et la flottabilité du leurre suffit dans la plupart des cas à le faire remonter. Pour être certain de mettre toutes les chances de son côté, nous vous conseillons aussi de vous munir d’un décroche leurre lorsque vous pratiquez cette technique ou quand vous rendez sur ce type de lac. Dans nos boîtes, le SCB 400 F fut tout désigné pour faire le job. Monté sur la TRINIS 701 MH « Crankbait / Spinnerbait Special » ce fut le combo idéal. Le composite de cette canne a pour rôle d’amortir les vibrations crées par la bavette lors de la récupération, mais aussi de ne pas sortir le leurre de la gueule du poisson et d’assurer un ferrage quasi automatique grâce à cette action progressive.

team sakura benoit claverie casting crankbait joli bass pris par benoit au SCB 400F sakura Trinis 701MH crankbait spinnerbait special in action

Nous enchaînons les captures avec le SCB 400 F qui deviendra rapidement LE leurre du séjour, plus particulièrement en coloris #016 « Bronze perch » qui sortira vraiment du lot. Ce leurre possède un avantage considérable en comparaison de ces concurrents : Sa capacité à être lancer. En effet, le système de transfert de masse magnétique permet de la catapulter à des distances prodigieuses malgré avec sa taille et son poids qui sont modestes. Vous noterez aussi que le triple ventral rotatif permet de limiter les décrochages.

Kevin avec un bass espagnol pris au crankbait sakura SCB 400F bass pris au SCB 400 F Bronze Perch en Espagne sur Alcantara Nice bass caught on SAKURA SCB 400 F Bronze Perchbass on SAKURA SCB 400F Aurora Minnow

Nous utiliserons la toise qu’en de rares occasions pour mesurer les plus beaux poissons, car avec des chaleurs caniculaires il est préférable de limiter les manipulations. D’autre part, il faut noter qu’il est préférable (pour ne pas dire indispensable) de plonger la toise dans l’eau avant d’effectuer toutes mesures. Cela évite aux poissons de se retrouver sur un support sec et chaud qui lui enlèverait son mucus protecteur et occasionnerait des traumatismes cutanés.

bass de 45up a la mesure sur la toise sakura bass de plus de 50cm sur alcantara par benoit claverie team sakura

Le SCB 400 F sera mis à rude épreuve durant ce séjour, les multiples lancers dans les rochers et les nombreux heurts contre les roches abrasives ne l’ont pas épargnés. Mais ce leurre à largement résisté à cette épreuve !

Sakura SCB 400F Bronze perch apres plusieurs jours de peche sur alcantaranice bass caught by christophe hugues on a SAKURA crankbait SCB 400F christophe hugues avec un bass pris aux crank SCB 400 F sakura

Tout le monde aura fait le même constat, les bass réagissent par des attaques réflexes au passage du crankbait sur les pierres dans des profondeurs allant de 50cm à 4m. Mais malgré cela les prises ne sont assez espacées. C’est pour cette raison que les techniques de prospection lente, bien que très attractives, nous ont rapportés moins de prises et plus de diversité avec la capture de sandres, silures, et barbeaux.

black bass d alcantara pris avec un scb 400 f bronze perch

barbeau au leurre ayant attaque un crankbait SAKURA SCB 400F Bronze Perch barbeau pris par kevin au crankbait sakura SCB 400F

joli bass de bastien pris chez Alcantara pesca evasion Alex avec un bass d alcantara lunker du sejour pris par benoit au sakura SCB 400F bass a alcantara en extremadura en espagne joli black bass pris sur alcantara en espagne

Cette première journée va nous dicter la pêche pour le reste du séjour, toutes avec les températures qui vont augmenter nous agrémenterons nos séances de « power fishing » par quelques baignades rafraîchissantes.

trophee christophe hugues

Chaque jour nous feront jusqu’à 50 bass par bateau avec une taille moyenne de 35cm, et quelques beaux poissons de 45 à 53cm.

coucher de soleil sur la marina du lac alcantara coucher de soleil en extremadua sur le lac alcantara

Mon petit doigt me dit qu’on y repart bientôt…. Affaire à suivre 😉 et Viva España !

Christophe