Vous l’avez certainement vérifié chez vous aussi, depuis peu, la baisse des températures entraine les premiers rassemblements de poissons fourrage. C’est un moment privilégié pour les carnassiers, où ils profitent des concentrations pour se gaver facilement et faire quelques provisions en vue des privations alimentaires propres à la saison hivernale. Cette période est elle aussi bien connue par les pêcheurs de carnassiers pour la facilité et l’abondance des captures.

Nous avons donc pris le chemin d’un lac côtier bien connu. Le vent qui souffle en rafale à plus de 50 km/h rend la navigation périlleuse pour les petites embarcations. Heureusement pour nous qui pêchons aujourd’hui sur le Z9 de Yon, il est parfaitement adapté à ces conditions.

Une fois sur la zone exposée au vent, nous localisons enfin les bancs de perches et de blancs à proximité des quelques herbiers en fin de vie.

Les lames métalliques sont tout indiquées pour pêcher correctement dans de telles conditions ! Malgré le vent et les vagues, ce leurre n’ayant aucune résistance à l’air se lance loin et ses vibrations puissantes sont facilement perceptibles malgré tous les mouvements perturbateurs du bateau. Je profite donc de ces circonstances idéales pour tester notre nouvelle lame : La Soukouss Blade !

Perche prise avec la soukouss 14g de sakuraphoto de perche prise a la blade sakura J’opte pour le modèle de 14 grammes, qui ira parfaitement fendre le vent et la vague ! Pour le coloris, je choisis le Red Craw ! Cela peut vous sembler étrange lorsque l’on pêche dans des rassemblements de fourrages, mais sur ce lac les perches adorent les écrevisses et s’en nourrissent constamment. Depuis le début de la saison en Mai, cette couleur a été plus efficace sur cette espèce que n’importe qu’elle autre. Alors me concernant, c’est coloris écrevisse …..ou écrevisse !! ;)
perche qui mange des ecrevissesRapidement nous toucherons des poissons, maiscs’est bel et bien dans l’après-midi que le compteur va s’emballer… Les perches attaquent voracement les leurres, d’ailleurs souvent par la queue ! Les perches régurgitent régulièrement des gardons d’une dizaine de centimètres sur le pont du Nitro. Dans cette euphorie, une méthode va sortir du lot et faire la différence pour mon plus grand plaisir ! ;)

tanguy marlin perche au soukouss de sakura tanguy marlin présente une jolie perche prise avec la soukouss blade

perche de 45cm prise a la soukouss blade mat red craw de sakura grosse perche capturé avec la soukouss blade de sakuraEn lançant en amont de la dérive, je laisse la Soukouss blade toucher le fond (environ 4 m), pour ensuite la récupérer rapidement de manière constante et régulière tout en maintenant bien le scion au plus près de l’eau. De cette façon, le leurre suit le fond de manière parallèle. Lorsque la lame se rapproche du bateau et va amorcer sa remontée, et c’est à ce moment que les perches l’attaquent.
sakura dessin technique soukouss article tempête de perchesPlusieurs hypothèses peuvent justifier ce comportement et cette animation. Mon analyse m’amène à considérer que la vitesse de récupération favorise largement un comportement d’attaque réflexe, où le poisson n’a pas le temps d’analyser la situation ou la proie sous peine de la voir s’enfuir. Mais également que les perches se positionnent volontairement sur le fond pour avoir un meilleur angle d’attaque et camouflage dans cette eau claire. Par conséquent elles sont habituées à se nourrir d’écrevisses, et donc le leurre et le coloris colle parfaitement à leur alimentation. Alors si celle-ci passe à une vitesse supersonique près d’elles….. Pourquoi se priver et chercher à réfléchir ?!

Une dernière astuce concernant les œillets d’attache de la Soukouss Blade :

position agraphe soukouss

Matériel utilisé :

Tanguy MARLIN