Il n’est jamais évident de rester totalement objectif et impartial dans la critique d’un leurre, encore plus quand il s’agit d’un leurre que vous n’utilisez que très rarement. Le test exhaustif d’un leurre passe par quelques dizaines d’heures d’utilisation, ce qui permet de couvrir de nombreuses situations et ainsi de mettre en évidence ses points faibles et ses points forts. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’une nouveauté Sakura 2016 pleine de promesse : le Swinger.

 

 

 

Un grand coureur de jupon

Soyons concis, le Swinger Chatterbait appartient pleinement à la grande famille des chatterbaits, une palette oscillant de droite à gauche, fixée à une tête plombée de type « swimming » et armée d’un hameçon habillé d’une jupe en filaments de silicone, si cela n’a rien de novateur en soit, notre cher chatterbait Sakura a toutefois la particularité de combiner tous les points forts des chatterbaits que l’on peut trouver sur le marché, ce qui fait qu’il arrive directement dans le haut de gamme du genre.

Pas forcément très habitué et concerné par les pêches en faible profondeur, je ne m’étais jamais vraiment attardé sur ce type de leurre et je constate aujourd’hui que j’avais simplement tort… En effet, le Swinger n’est rien d’autre qu’une arme fatale pour les gros amoureux du cranking dans les herbiers, là où de nombreux poissons trouvent repos et se mettent à l’affût et ce, quelque soit la saison.

Quand on met à plat toutes les caractéristiques de ce leurre, on ne peut se rendre compte que d’une chose, il a tout pour prendre du poisson :

  • Il vibre comme un lipless ou un crankbait
  • Il tire dans la ligne, ce qui vous maintient systématiquement en contact avec le leurre, optimise la réactivité de vos ferrages et permet des récupérations à vitesse maitrisée
  • De part l’oscillation de la palette, il envoie des éclats lumineux comme le ferait une palette métallique classique
  • Le mouvement de la palette permet de dégager constamment le nez du leurre des herbiers
  • Toujours équilibré vers le haut et de part sa palette incurvée, il monte facilement au dessus des obstacles sans s’y accrocher
  • Son hameçon de très bonne finition (reprend le principe du cutting point) permet une force de pénétration optimale
  • Sa jupe siliconée lui permet de lui donner du volume sans l’alourdir
  • Il est disposé à recevoir tout type de trailer (ou pas) : shad, créature, finesse, grub… sans jamais voir sa nage altérée

 

Montage Swinger Sakura

Le type de montage que j’aime utiliser pour sélectionner les jolis poissons, stinger pratiquement obligatoire…

 

Le Swinger Chatterbait existe en deux tailles (17,7 g et 28 g) et six coloris différents. Il me semble important de préciser toutes les particularités de ces deux modèles qui sont finalement à la fois similaires et complémentaires.

Le modèle en 17.7 g est muni d’une palette argentée ou dorée de taille modeste (2,1 cm de largeur), ce qui permet de le ramener rapidement dans de faibles profondeurs sans que cela ne soit vraiment fatiguant sur plusieurs heures.

Le modèle en 28 g est lui aussi muni d’une palette argentée ou dorée mais d’une taille nettement supérieure (3,1 cm de largeur). Ce « gros modèle » coule plus rapidement que son cadet mais sa bavette, plus volumineuse, tire beaucoup plus dans la canne, ce qui fait qu’il remonte davantage à la traction que le modèle en 17.7 g. Il ne faut pas forcément voir ce modèle comme un chatterbait de profondeur, certes il coulera rapidement mais remontera aussi vite à la traction avec des vibrations nettement plus accentuées que sur le petit modèle, comme le ferait le même modèle de crankbait munit d’une bavette plus grande. J’affectionne beaucoup utiliser le modèle en 28 grammes quand le vent souffle intensément et que la maîtrise de la bannière devient difficile.

Personnellement, pour ce leurre spécifiquement, j’accorde une importance nettement supérieure à la couleur de la palette qu’à la couleur de la tête et de la jupe siliconée. Ainsi, j’aime avoir le jeu de Swinger suivant dans mes boîtes pour couvrir à peu près toutes les situations de luminosité :

  • Un modèle coloris flashy avec une palette dorée
  • Un modèle coloris naturel avec une palette dorée
  • Un modèle coloris flashy avec une palette argentée
  • Un modèle coloris naturel avec une palette argentée

Swinger gamme palette

Les deux modèles de Swinger, avec des teintes de palette différentes

 

Chose à savoir : Les sites de vente en ligne proposent tous un visuel avec une palette argentée mais cela ne reflète pas la gamme réellement disponible, de nombreux coloris sont déclinés en palette dorée, comme les coloris Hot Chart et Fire Tiger par exemple.

En ce qui concerne la canne à employer pour ce type de pêche, je suis clairement un adepte des cannes puissantes capables d’extraire un joli poisson rapidement des herbiers desquels il aura été délogé, la Players 742 XH remplit tout à fait correctement cette fonction et sèche bien les poissons au ferrage. De plus, une canne puissante permet de « ferrer dans le vide » quand le Swinger est empêtré dans les herbiers, ce qui a la faculté de les déchirer et de permettre au leurre de retrouver rapidement sa nage et tout son pouvoir attractif.

 

Canne players brochet swinger

Un poisson modeste littéralement « séché » au ferrage par la canne Players 742 XH

 

Le Chatterbait… une tendance qui marche toujours autant !

Ceux qui suivent d’assez près les réseaux sociaux ces derniers mois et qui sont attentifs sur les nouveautés du marché, se sont rendus compte que le chatterbait avait clairement le vent en poupe. Qui plus est, de récentes dates du circuit Pro Elite aux USA comme la Huk Performance Fishing Bassmaster Elite at Winyah Bay se sont encore gagnées au chatterbait… preuve que ce leurre est simplement indémodable.

En France, de plus en plus de pêcheurs traquent le silure dans les obstacles à l’aide de ce leurre, simplement car il a tout pour décider ces chasseurs opportunistes. Ce n’est plus un secret, les glanes adorent les vibrations créées par ce type de leurre et c’est une arme fatale pour les pêches de carnassiers à l’affût de la fraie des cyprins.

Swinger Baby Bass

En plein dans le mille pour ce petit Glane de Marne pris par Wesley en ce début de saison

 

Le Swinger saura se sortir de bien des situations et sera tout à fait capable de vous faire prendre toutes les espèces de carnassiers de nos eaux, c’est un leurre polyvalent par excellence à partir du moment où les poissons chassent en direction de la surface. Si la nage reste constante, on peut facilement jouer sur le poids et le volume du leurre en l’équipant de trailers diverses et variés.

Ainsi, j’utilise des gros grubs quand je souhaite traquer le Silure (sans vraiment trop de raisons en fait), des shads avec une caudale conséquente quand je souhaite ralentir le leurre et des finesse quand je souhaite prospecter très rapidement les herbiers.

Sandre Swinger Chatterbait

Un Swinger Natural Shiner et un Slit Shad Ghost White en 15 cm, un petit déjeuner équilibré pour ce sandre matinal

 

Si le leurre a, par défaut, la particularité de traverser très bien les herbiers sans s’accrocher, le fait qu’il prenne les poissons par surprise a tendance à les faire attaquer trop en retrait, d’autant plus lorsque l’on utilise de gros trailers. De ce fait, l’utilisation d’un hameçon monté sur une empile (stinger) devient alors nécessaire… Certes on se met à raccrocher plus souvent des herbiers, mais on loupe aussi beaucoup moins de poissons et une fois piqués, ils ont bien du mal à s’en défaire.

Swinger 17.7 grammes et brochet

Retour sur du coloris naturel avec palette argentée par ce temps nuancé

 

Quand les zones deviennent très grandes à prospecter, je n’hésite pas à passer sur du trailer sans caudale, ce qui a la particularité de moins retenir l’eau à la récupération et ainsi me permet de prospecter beaucoup plus rapidement. Les meilleurs trailers sont pour moi les leurres souples très denses à base de sel comme les Slit Shad 125 ou toute la gamme de Gary Yamamoto. Cela a la particularité de conférer du poids à votre ensemble et ainsi de le lancer bien plus facilement.

Swinger et finess

Un brochet leurré par un Swinger coloris Baby Bass #MDW08 monté sur un leurre finesse destiné à la pêche en verticale

 

Ce matin là, le brouillard était à couper au couteau, je lançais inlassablement et calmement mon leurre dans cette nébuleuse grise quand tout à coup, à seulement quelques mètres du bateau, arrêt brutal… A la vue de la taille de ses opercules, je m’aperçois de suite que le poisson est très joli. Il tente immédiatement une chandelle que je contre avant qu’il puisse sortir la tête de l’eau. Les yeux pourtant encore collés, mon camarade aura assuré à l’épuisette et ce poisson n’aura pas eu le temps de combattre plus de 10 secondes… Une fois de plus, le Swinger aura scoré.

Brochet métré Sakura Swinger

Un joli brochet capturé au terme d’un combat aussi intense que bref

 

Dans ce schéma de pêche très peu profonde, le fait d’alourdir le leurre permet de lancer loin ou contre le vent et cela peut souvent faire la différence, surtout par eau claire où les poissons ne se laissent pas approcher. Ce fut le cas ce matin là, avec ce sandre « rageur » qui sanctionna d’une extrême brutalité mon leurre à plus de 25 m du bateau, le contact direct avec le leurre bannière tendue fut prépondérant dans la capture de ce poisson.

Gros sandre chatterbait

Vous remarquerez assez vite que seuls les poissons « suiveurs » coffrent complètement le Swinger par l’arrière

Pour pêcher convenablement au Swinger, je vous conseille un ensemble casting qui permet de prospecter rapidement les zones sans trop vous épuiser sur la durée. Un moulinet d’un ratio de 6.3:1 semble le plus polyvalent et le plus approprié, un ratio de 5.4:1 étant plus fatiguant lors des accélérations pour dégager le leurre des herbiers.

Sandre chatterbait Sakura

Un dernier joli sandre pour la route, le Slit Shad 175 cm colori #053 IKURA comme « arme du crime »

 

Un bilan plus que positif

Le Swinger aura réussi à me faire prendre pas mal de poissons et surtout en l’équipant des trailers appropriés, de sélectionner les jolis poissons. C’est clairement un leurre capable d’être utile et performant en compétition tout comme s’avérer être un allié de choix dans la boîte d’un spécimen hunter.

Je dois avouer que je n’ai pas encore eu assez de temps libre pour tester tout le potentiel de ce leurre en pleine eau, mais je ne doute pas qu’à l’instar d’un crankbait, il saura s’en sortir si il est utilisé à bon escient.

Il faut tout de même préciser que l’agrafe qui équipe le Swinger vieillit assez mal après plusieurs poissons et ferrages. Comme toute autre agrafe, elle nécessite une attention toute particulière et devra être changée à la moindre détérioration. La gamme d’agrafes Nice Snap conviendra tout à fait à un remplacement rapide et efficace.

Si l’hameçon simple de finition haut de gamme avec un très fort pouvoir de pénétration peut paraître assez « barbare » pour quelques uns, je reste un adepte de ce type d’hameçon. Je préfère nettement une blessure nette qu’un hameçon qui aurait labouré la mâchoire d’un poisson. Essayer de vous couper avec un couteau à pain puis de vous couper avec un scalpel, vous verrez par vous-même.

Pour finir, bien qu’ayant des caractéristiques qui le classe dans le haut de gamme des chatterbaits, le Swinger Sakura garde un prix plus qu’attractif par rapport à la concurrence. Pourquoi acheter un chatterbait quand on peut acheter trois Swinger ? C’est clairement le dernier atout de poids pour un leurre de ce standing.

 

 

 

N’hésitez pas à me contacter sur Facebook ou par mail si vous voulez encore plus d’infos ou tout simplement pour parler pêche ! ;)

So many fish, so little time…

Joss’