Summertime flashback – Chub party.

C’est déjà la fin de l’été, les longues journées ensoleillées de pêche et les interminables coups du soir après le boulot sont déjà derrière. Cette période très chaude et sèche, sur la région Toulousaine, fût idéale pour la pratique des pêches « funs » et actives, en rivières ou lacs de seconde catégorie, telle que la pêche en surface ou à vue, sans oublier « ma pêche de prédilection » aux crankbaits. Tous les moyens ont été bons pour déjouer nos amis à écailles, du bord, en bateau ou même en float-tube qui a occasionnellement repris du service.

 

Un des clients idéal, pour moi, est le chevesne ou chub pour les initiés. Ce véritable glouton d’eau douce peut se révéler aussi tatillon qu’il peut tout comme réagir et sanctionner d’une attaque réflexe nos leurres dès l’impact sur l’eau. Malgré son passé de « poisson du pauvre », ses qualités de combattant et sa bravoure couplés à la prise assez régulière de beaux spécimens suffisent à lui accorder quelques sorties estivales ; période reine pour le voir gober bruyamment -ou non- nos stickbaits, poppers ou autres « insectes » tel que le Notobug, sans pour autant rechigner sur nos cranks.

Retour sur ce coup du soir, fin juin avec Gaël, nous décidons de tester une descente de rivière en float-tube, à la recherche des « cabots » en surface. Un parcours planifié le matin qui se révèlera, bien avant la moitié dévalée, beaucoup trop long pour pouvoir être correctement pêché…
float tube en aval de barrage On aura néanmoins trouvé quelques poissons joueurs avant de se lancer dans une course contre la montre aquatique. C’est Gaël qui ouvrira les hostilités au stickbait avec un joli pépère le long d’une bordure.
chevesne pris au stickbaitLe premier poisson pour moi tardera un peu avant de craquer pour le redoutable Pop’n Dog, sur une zone morte en bordure de courant. Suivi rapidement d’un autre de taille équivalente.

Chevesne au pop'n dog 40 f cicadaHerbiers en fleurs sur la rivière Relâche chevesne depuis le float tubePour peigner plus efficacement les nombreuses zones puissantes de courant, je monte un crank Golem Zéro qui sera « rangé » dès son premier passage en plein jus.
Golem Crank Zero Black and Gold bien rangéEn fait, le Golem Zéro ne me quittera plus, sa capacité à déplacer beaucoup d’eau et à tenir le courant me rapportera quelques jolis poissons. Les poissons se tenaient le nez au courant, en plein jus, le long des bordures. La touche avait lieu soit à l’impact du leurre au ras de la berge, soit après une rapide accélération, sur 1 mètre, en plein bouillon. Les surprenants combats, tout en force dans les courants, sont toujours un régal avec ces valeureux chevesnes, la TenFighters TSF 661 ML aura pas mal pliée, mais jamais été prise en défaut grâce à sa belle réserve de puissance.

Chub pris au golem crank zero Relache de chub Chub au golem crank zero black and gold chevesne à la sortie de l'épuisette chevaine au golem crank black and goldGaël de son coté n’aura pas enlevé son stickbait de la descente et aura touché aussi son lot de poissons. Nous cessons la pêche en milieu de descente -inutile de préciser a partir des meilleurs endroits – pour finir, vu l’heure qui tourne, l’autre moitié du parcours à palmer pour essayer de rentrer avant la pénombre totale.
fin de journée sur la rivièreLe passage des derniers gros rapides, dans le noir, aura été épique – c’est quand même costaud et sécurisant un bon float, même quand ça râpe fort jusqu’à se bloquer en plein radier !
La lune se lève sur la rivièreUne sortie de l’eau à la lueur des portables, suivi d’une petite marche en sous bois avant de rejoindre la voiture, après quasiment 13kilomètres de descente dans les jambes, c’était sport!! Un bon moment passé sur l’eau même si mathématiquement une journée complète aurait été plus adéquate pour ce genre de périple.

Cette bonne petite préparation – plus physique que mentale – fût parfaite pour lancer mes « Duels CTE« , cette compétition « bon enfant » sur le principe de matchs qualificatifs, organisée chaque année par CarnaToulouse-Evenements. Ces rencontres entre pêcheurs de tous niveaux, s’adressent autant aux débutants pour découvrir de nouveaux horizons ou de nouvelles techniques, qu’au plus expérimentés pour échanger autour d’une session au bord de l’eau.

Mon premier match de poule contre Walid, se déroulera lors d’un coup du soir en bateau sur la Garonne. Le choix s’est porté sur un parcours habituellement bien peuplé en chevesnes. Les poissons, très méfiants ce jour là, ont pas mal boudé nos leurres et quand ils se décidaient à prendre, c’est nous qui n’assurions pas, avec des décroches, ou pire une casse pour Walid sur un superbe poisson. L’issue de ce duel, viendra du Notobug, ce petit leurre dur flottant imitant un insecte avec des pattes mobiles en silicone, qui me permis de faire craquer, après une légère animation, un joli pépère à vue.
joli chevesne pris au Notobug Chub au notobug SAKURAJe rajouterai deux petits chevesnes » juste maillés » par la suite grâce à l’inévitable Rodeus Crank.
chevesne au rodeus 40 f DR Aurora MinnowWalid débloquera d’ailleurs son compteur en testant le Rodeus, juste avant la fin, avec une petite perche malheureusement non maillée. Une sortie bien sympathique en compagnie du « capitaine Walid » qui s’est bien régalé à conduire le bateau, en pleine éclosion de manne, c’est toujours un plaisir pour les yeux et les dents !

Je vous dis à très bientôt pour la suite de ces « Duels »,
Release de Chub depuis le bateau

Thierry CALMONT