Sakura et l’Arkansas River. DAY 2

Aujourd’hui j’ai eu beau me lever tôt pour être sur l’eau avant que le soleil ne pointe son nez, rien n’y a fait.

Les « top waters » se sont promenés sans être inquiétés, et le reste de mon arsenal n’a pas plus tremblé. Une heure et demie sans que rien ne se passe.

Sakura et l'Arkansas River. DAY 2J’ai navigué un peu en direction d’un « back water » plus au sud, et j’ai trouvé des choses intéressantes. Notamment une berge truffée de pierres et de rochers.

Sakura et l'Arkansas River. DAY 2L’endroit idéal pour le Bomba Crank et sa bavette carrée. Ce crank est un square bill qui passe parfaitement dans les bois et blocs de cailloux en rebondissant. J’utilise la grande taille, que je lance avec une Furiozza 721 MMH Glass. La souplesse de la canne en amortissant la vibration du crank, lui permet surtout d’évoluer avec beaucoup de liberté et donc de ne pas rester bloqué dans les obstacles. En fait la canne permet au leurre de tirer pleinement avantage de sa bavette et de sa forte flottabilité.

Sakura et l'Arkansas River. DAY 2En deux cent mètres de berge, j’ai fait plusieurs keepers, dont le bass le plus moche du monde ! Ugly !

Sakura et l'Arkansas River. DAY 2J’ai pas mal navigué pour trouver des zones, et j’ai alterné spinner (Monarc 3/8 oz) et Senko 4″. Les poissons sont « post spawn », mais certains commencent à remonter sur les bordures et offrent des combats vraiment intenses.

Sakura et l'Arkansas River. DAY 2Sakura et l'Arkansas River. DAY 2

Une belle journée, avec de nouveaux coups de soleil, mais un total à 13 lbs 5 pour mes cinq plus gros poissons. Demain changement de spot et direction le nord.

JC