Sakura en Grande Bretagne (UK)

Après avoir fait une animation le week-end dernier chez Glasgow Angling en Écosse, nous prenons la direction du Sud de l’Angleterre pour découvrir le terrain de jeu de nos amis anglais.

Le Rdv est fixé à 7h30… Ade, Simon, et Darren sont au rendez-vous ! Après avoir pris mon permis chez l’épicier du coin, nous nous dirigeons vers la Kennet Rriver ! Seulement le trafic est beaucoup plus dense qu’espéré… Nous arriverons sur place après presque 2 heures de voiture à touche-touche ! Pas d’affolement, à priori c’est normal et on s’en sort même plutôt bien…

A l’angle d’un hôtel, nous retrouvons Andy et Jason qui sont nos hôtes pour la journée. La propriété sur laquelle nous nous rendons est splendide !! Un réseau de canaux qui sert à gérer le débit sur la rivière principale, quadrille le terrain en offrant une multitude de spots et de seuils ! La Kennet river est un « chalk stream », le niveau est constant tout au long de l’année et l’eau y est généralement aussi claire que du gin. Malheureusement la pluie orageuse de la veille est venus troublée celle-ci. Mes espoirs de pêche à vue sont complètement anéantis par cette eau sérieusement piquée. Le soleil d’automne est presque au zénith, alors nous ne perdons pas une minute à nous préparer.

Tanguy et UK Sakura RepsEn remontant le parcours sur un peu plus de 400 mètres, l’activité est quasi nulle. Il n’y a pas un gobage et pas de mouvements sur les zones peu profondes.

Tanguy et UK Sakura Reps

Arrivés au seuil qui délimite notre zone pour la matinée, nous découvrons une belle veine de courant s’engouffre sur un léger pool. Sur chaque côté, les contres courants sont parsemés de longues herbes surplombées par quelques arbustes. Bref, ça pue le poisson !! ;)

Tanguy et Sakura UK repsJe démarre avec le nouveau Phoxy Minnows HW en Real Life Vairon. Les premières traversées du courant sont sanctionnées par de grosses touches dont les traces sur le leurre ne laissent aucun doute quant à l’identité de l’agresseur ! Il s’agit bien de truites ! Mais les hameçons simples ne facilitent pas la prise de ces cabris des courants. Il est temps pour moi de changer de leurre, j’en profite pour expliquer à Darren où les poissons sont postés. Au premier lancer, il met les choses en pratique et capture une, puis deux …. Le compteur s’emballe et tout le monde y va de bon cœur !

Darren Cox, Sakura UKAde Walker troutDarren Cox Sakura UKIl se trouve que l’eau chargée en matières en suspension charrie aussi plus de larves et divers insectes. Les leurres souples seront donc de meilleurs alliés pour assurer une efficacité maximale face à ces salmonidés peu enclins à se déplacer aujourd’hui. Pour se faire, je vais monter une de nos nouvelles têtes plombées Grogneuse en 1 gramme avec un A.J Worm. Comme l’eau est turbide, nous pouvons pêcher plus près de la berge et ainsi parfaitement contrôler les dérives de nos leurres au plus près des berges et du fond. Exactement comme les larves que le courant entraîne… Il suffit de trouver des pools un peu plus profond que la moyenne de la rivière, en lançant ¾ amont et de maintenir la dérive du leurre la plus naturelle possible. Un peu comme on le ferait en pêchant aux appâts naturels avec une canne à toc. Les résultats ne se font pas attendre… C’est un véritable festival ! Il n’est pas rare de faire plus d’une dizaine de poissons sur chaque pool !! Tout le monde y va de bon cœur !! Les combos gagnant sont basés sur le même modèle : Slit Shad 2 » et tête plombée de 1,5 g, A.J Stick et tête plombée de 1 g, A.J Worm et tête plombée Grogneuse de 1 g !

Le leurre Sakura du jourSimon Fry Sakura UKTanguy trout

Darren Cox Sakura UK

Un peu plus d’une heure de folie suffiront à nous mettre en appétit et à couvrir nos mains de mucus. Il est temps de passer au casse-croute savamment organisé par Jason et Darren… De mémoire, je crois n’avoir jamais connus un tel pique-nique en plein milieu d’une session de pêche ! Vaisselle en porcelaine, couverts et les petits plats qui vont bien !! Qui a dit qu’on mange mal en Angleterre et qu’il y pleut tout le temps… ? Ces vieux clichés sont bien loin de la réalité et du réel savoir-vivre de nos amis !!

Sakura lunch

Pour digérer ce festin en douceur, l’après-midi sera consacré à pêcher l’étang qui se trouve à un petit kilomètre de là. Comme cela fait des semaines qu’il n’a pas plu, le lac est désespérément bas. Seulement 50 à 60 cm au plus profond, c’est-à-dire en plein milieu. Vu comme ça, ça ressemble plus à une grande flaque d’une dizaine d’hectares!

The lake

On garde les mêmes combos et les premiers lancers sont sanctionnés par des perches. Leur taille moyenne est assez modeste, mais la quantité d’individus qui se rassemblent en pleine frénésie est considérable. D’ailleurs après en avoir tous capturés quelques-unes, les premières coupes surviennent. Attirés par le déchaînement des percidés, les brochets veulent eux aussi se taillés une part du festin… Après plusieurs visites d’un poisson qui semble être le même, il est temps de monter un peu en taille de leurre et d’équiper ceux-ci d’un bas de ligne acier.

Un Slit Shad 3 » monté sur tête plombée Sakura Roundguard de 2 grammes fera parfaitement l’affaire et viendra conclure les intrusions de Sir Esox dans notre banc de perches. Celui-ci gardait les séquelles de ses passages avec pas moins de 3 têtes plombées au coin de la gueule !

Darren Cox Sakura UK
Étantdonné que l’activité s’amorce à mesure que nous déchaînons les perches, je profite de l’occasion pour prospecter les bords de l’étang à l’aide d’un spinnerbait Monarc ½ oz Hot Chart + Slit Shad 4 » en trailer. Régulièrement je touche des poissons et prends de bonnes touches.

Mais les poissons semblent tellement énervés et focalisés sur du fretin qu’ils engloutissent entièrement le spinner. Me trouvant régulièrement dans l’incapacité de ferrer correctement, je rapporte les attaques manquées à mes collègues qui punissent les gourmands au bout d’une dizaine de lancers.

Simon Fry and Tanguy pike

Ces quelques heures de pêche ont été assez révélatrices du potentiel halieutique de nos amis anglais, et m’ont largement convaincus de mon retour prochain sur cette grande île !!

Je remercie mes hôtes du week-end pour leur hospitalité et leur convivialité sans égal. Merci Darren, Simon, Ade, Jason & Andy !!

Tanguy