Avant de débuter mon practice pour la première manche du Bassmaster Central Open en Oklahoma, j’aimerai revenir brièvement sur ces deux dernières semaines, durant lesquelles j’ai participé à quatre tournois sur Calcasieu River.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi depuis le début : cette rivière, à quinze minutes de chez moi, est une rivière jonchée de Cypress et Gum trees, très chargée en sédiments et qui subit l’influence des marées. Les bass ont fini de frayer depuis bien longtemps mais certains profitent de de la fraie des shads et des blue gill pour se refaire une petite santé avant de regagner les postes estivaux. Quelques-uns sont donc encore sur les berges à l’affût du passage d’une proie.

Lors de ces compétitions locales qui réunissent un peu plus de trente bateaux chaque mercredi soir depuis plus de vingt cinq ans, j’ai adopté une stratégie différente de ce que j’ai l’habitude de faire. Stratégie payante, puisqu’en quatre compétitions j’ai intégré quatre fois le top cinq avec deux podiums. Ces tournois durent quatre heures, et attraper un quota de cinq poissons décents est un challenge sur cette rivière capricieuse.

J’ai profité d’une eau relativement chaude, vingt cinq degrés Celsius, pour pêcher en surface et couvrir beaucoup de terrain.

pre practice bassmater open oklahoma avec jean christophe davidJ’effectuais deux à trois lancers sur chaque arbre en essayant de couvrir tous les angles. Peu de pauses, je me concentrais vraiment sur les poissons actifs, en imprimant à mon popper Pop’N Dog 70F des actions très erratiques et agressives.

sakura pop'n dog 70f en coloris sexy shad exclusifLa Furiozza casting 6’5 ML MG Limited était parfaite pour effectuer des lancers précis au ras des arbres. Cette canne est un pur bonheur en terme de maniabilité et de légèreté. Lorsque j’avais des attaques ou qu’un poisson bougeait sans vraiment attaquer, je lançais immédiatement un Worm 6″ coloris « Black » de chez Gary Yamamoto, monté sur une petite tête plombée, tout ça à l’aide d’un Furiozza spinning 7′ ML,

jean christophe david pro team sakura avec un joli bass pris en spinning sakura furiozza frc 651ML et frs701mlworm 6 black gary yamamotoLa plupart du temps, le poisson attaquait immédiatement. C’était vraiment plaisant ! En analysant bien le comportement des poissons, en ayant confiance en ce que l’on fait et dans le matériel que l’on emploie on peut vraiment s’ouvrir de nouveaux horizons et se découvrir des qualités dans un style de pêche qui n’est pas vraiment le ôotre. D’ici quelques temps vous pourrez à nouveau traquer les bass, alors pensez-y, cela risque d’être fun.

sakura bass kiss jean christophe david….and this is what it’s all about !

JC