Poissons Coq avec Sakura à Zihuatanejo

Depuis deux ans, notre ami Jean-Pierre Misseri est devenu notre testeur de matériel Sakura sur les Poissons Coq mexicains de la zone de Zihuatanejo, côté Pacifique. Nouvelles cannes Ryokan, nouvel Alpax 8508 SW et quelques bons leurres qui figurent à la gamme comme l’Azu Minnow, la Balatuna, l’Exopen et le Surface Skip’R, auront été rudoyés lors des longues journées sur l’eau. Bilan, très positif !

Voici quelques extraits des récits et compte-rendus de Jean-Pierre parus fin octobre, début novembre 2017 sur son fil d’actualités Facebook : « … La pêche se fait sur des bateaux pangas d’environ 7 à 8 m de long. Trois pêcheurs aux leurres ou poppers peuvent pêcher, un à la proue, un sur le toit et un à l’arrière, …

Le site est magnifique avec des plages à perte de vue, des cocotiers et la montagne qui a l’impression de plonger dans la mer ou d’en sortir selon comment nous nous trouvons. Hormis les pointes rocheuses, il y a peu de risque d’accrochage et le fond est constitué de sable dans une profondeur de 10 à 20 mètres, le bateau évolue sur les dernières vagues du rivage. Le skipper doit être de qualité et maitriser le danger afin que vous puissiez vous éclater sans risque et prendre du poisson. Le meilleur à ce jeu c’est Adolfo et son Team, il a trois bateaux avec des hommes supers compétents. Le décor est planté, nous pouvons passer à la pêche.

…J’ai découvert cette année un nouveau produit le Balatuna de chez Sakura, je vais appeler cela un « jig popper », disponible en 15 et 40 grammes, il doit être utilisé canne basse dans les deux poids, la récupération est linéaire et constante pour le 15g. Pour le 40g, la récupération est linéaire mais tous les 5 tours de manivelle vous arrêtez la récupération et vous levez la canne ce qui va modifier le positionnement du leurre et vous reprenez c’est usant mais efficace. Il y a des trainées de bulles derrière le leurre et les poissons sont fous, …. ceux qui vont y mordre le plus souvent : bonites, sierras, carangues et petits poissons coq.

La Balatuna s’est révélée très prenante en surface sur les Coqs et les petites Coryphènes, un régal sur des cannes légères

 

La pêche aux leurres dans les chasses de bonites ou de carangues : elle se pratique soit à la cuillère soit avec des leurres, comme des stickbaits. Attention il faut pouvoir lancer au moins à 40 mètres, moi j’utilise des Azu Minnow en 9 et 12 cm de coloris bleu ou blanc.

Vignette_azu-minnow….à Zihuatanejo la plus belle pêche qui soit, mais celle qui est la plus compliquée, reste la pêche au popper qui se pratique à des distances entre 80 et 100 m du bateau si vous voulez de réels résultats, bien entendu vous pouvez en prendre plus près, mais il y aura toujours des suivis improductifs sous le leurre depuis l’impact.
Le poisson coq, car c’est lui que nous recherchons, et plus particulièrement les gros spécimens vont attaquer dans les premiers mètres. J’ai découvert un leurre Sakura dont vous ne pourrez plus vous passer c’est le Surface Skip’R, je l’ai surnommé l’arme destructrice du poisson coq… pour rire bien sûr ! Je fixe en tête un assist hook et je remplace l’hameçon simple par un triple n°4/0 pour assurer le coup sur des poissons timides. Trois coloris le blanc, le rouge et blanc et le bleu argent sont les meilleurs coloris.

surface_skip_r_135fpoisson-coq-au-surface-skip-r

Enfin toute la série des pencils. Beaucoup de firmes ont arrêté la fabrication ou la distribution de ce produit hormis Sakura qui en a sorti un il y a deux ans. Les Exopen sont extras surtout lorsqu’il y a beaucoup de carangues. Se sont souvent des sauves bredouilles.

exopen_175f

Enfin, petit aparté sur la matériel que j’ai pu tester et qui m’a apporté entière satisfaction. Il s’agit des cannes Ryokan RYOS 962 H et des Shükan SHS 1002 HH et un moulinet Alpax 8508 SW que Franck m’avait envoyé. Après 10 jours non-stop, ce matériel été agressé par l’eau salée, les rushes des attaques et la violence des combats. 512 poissons au bateau durant le séjour, dont une journée à 110 bonites et une autre à 50 sierras + 20 bonites + 10 carangues. Je les ai matraqués mais rien n’a cassé sauf moi !!!
Dans sa catégorie le moulin Sakura est exceptionnel. La boule qui termine la manivelle donne une parfaite prise en main pour le travail des leurres et les combats. La récupération est agréable et suffisamment importante. Un autre point positif son prix, qui est et qui sera un atout majeur. Après le passage à la douche en rentrant de la pêche j’ai toujours passé un petit coup de bombe W40 par sécurité, je lui faisais subir le martyre il avait droit aux massages, ;-). Les cannes ont été au rendez-vous, agréables au combat, une prise en main facile, souvent en U elle n’ont donné aucun signe de faiblesse, pas de craquement, pas de rupture, les anneaux Fuji complètent la finition. Je suis obligé de repartir avec l’an prochain !

Ma famille pour sa première venue a été complètement subjuguée par le pays et les gens. Ils en ont plein les yeux, les bras aussi !!! Si vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas. J’ai acquis depuis longtemps la confiance et l’amitié des gens et la pêche à Zihua est devenue mon jardin. J’ai pu capturer plus de 500 Coqs, dont un 55kg et un 62kg. Deux records du monde si je les avais fait homologuer, mais étant contre ce principe, je n’allais pas le faire moi même !!! J’ai ces records dans les yeux et le cœur, pour la vie ! Une dernière chose pour ceux qui veulent pêcher l’espadon ou le marlin, je n’en ai pas parlé car les skippers connaissent parfaitement cette pêche et possèdent le matériel, il faut juste savoir qu’elle existe. »

A bientôt,

Jean-Pierre Misseri