Open Labrax de Chausey 2012

L’équipe SAKURA monte sur la 2ème marche du podium
de l’Open Labrax de Chausey 2012

Open Labrax de Chausey 2012Pour cette 3ème compétition de la saison de la Labrax Cup 2012 qui s’est déroulée les 1er et 2 Septembre, nous nous retrouvons au large de Granville sur le magnifique archipel de Chausey. Cette année encore c’est le Comité des Pêcheurs Amateurs Granvillais (CPAG) qui organise l’évènement avec toute l’énergie et la bonne humeur qui leur est propre et c’est tout naturellement que 37 équipes ont répondu présent pour la bataille. Contrairement aux années passées, les coefficients de marée sont forts et frisent avec les 100, ce qui promet une pêche animée par des courants bien installés et qui on l’espère, permettront aux poissons d’être bien calés aux milieux de ces derniers comme nous apprécions qu’ils le soient.

La compétition du samedi démarre sous un ciel légèrement nuageux avec un vent faible (entre 10 et 20 km/h). La traversée de Granville à Chausey se fait donc à bon train et en un peu plus de 20 minutes, nous sommes tous arrivés au pied des Huguenans, zone de départ pour cette première journée. A la corne de brume, tous les moteurs sont en action et nous voilà nous aussi partis à vive allure pour notre premier poste de la journée. En à peine 10 minutes, nous lançons notre premier shad dans les courants et commençons à lécher les têtes de roches isolées. Nous avons beau être à l’étal de haute mer quand tout commence, les veines de courants repérées en pré-fishing sont encore bien actives. Les premiers postes ne donnent rien mais nous restons très concentrés et peignons les spots un par un. Après une heure à ramasser des algues décrochées du fond, nous parvenons enfin à piquer notre premier bar. Tout de suite nous nous replaçons sur la dérive pour espérer renouveler la chose et… BINGO, cette roche est bien peuplée, elle nous autorise la prise d’un deuxième et troisième bar. Après quoi, le courant mollit fortement et notre spot ne donne plus rien. Pas de souci, nous savons où aller pour tenter notre chance ailleurs. On remet les gaz pendant une dizaine de minutes et plaçons le bateau sur la dérive que nous connaissons. Malheureusement, sur place, nous retrouvons les vainqueurs de l’année passée qui semblent avoir pris possession des lieux depuis un moment. Tant pis, nous nous décalons légèrement et tentons tout de même le coup. Avons-nous de la chance, le carbone d’une de la Mazzera plie allègrement, les coups de têtes sont lourds et le poisson semble se déplacer dans le combat. C’est bon ça !!! Après un combat sympa, le poisson nous montre ses flancs….ils sont rouges !!!

Open Labrax de Chausey 2012Une belle vieille est remontée dans le bateau. Elle avoisine les 3 kg. Malheureusement ça ne compte pas et on la remet tout de suite à l’eau. Nous ferons en tout 5 dérives infructueuses et nous décidons donc de continuer notre quête vers un autre poste. Sans tarder nous remettons les gaz vers une zone que nous savons plus régulière. Sur place le courant n’est pas encore installé. Il nous faut donc patienter dans le secteur encore une petite heure et rapidement nous trouvons de jolies veines à explorer. Malheureusement, les dérives s’enchainent et restent toujours infructueuse. Changement de stratégie, nous mettons des slugs (leurres en forme de lançon) au bout de nos cannes et retentons les mêmes dérives. Après quelques lancers, le carbone plie sous les coups de têtes et nous sortons enfin notre quatrième bar de la journée. Cela redonne un bon coup de fouet à l’équipage et nous nous acharnons sur cette zone qui ne peut pas abriter qu’un seul bar. Notre obstination finit par payer et vers 14h00 nous mettons à sec notre cinquième et dernier bar de la journée.
Au final, nos poissons feront 51, 53, 56, 57 et 59cm nous permettant de totaliser 276 points. Le soir, au repas, nous apprendrons que nous sommes classés 2ème de la première manche à 20 cm derrière les premiers. On est bien partis mais tout reste encore à faire.

Bruno MALLE - Compétiteur Sakura 2012Bruno, soulagé de piquer ce joli poisson de 59 cm bien grassouillet.

Le lendemain, le vent semble avoir forci et l’état de la mer a légèrement changé. La traversée vers Chausey se fait à un rythme beaucoup plus calme que la veille. Cela aura pour conséquence de nous faire démarrer cette 2ème manche avec un quart d’heure de retard. Mauvaise nouvelle quand on sait que la manche se termine à midi précise. A l’inverse de la journée de pêche du samedi, nous bénéficions des trois dernières heures du montant. C’est normalement une très bonne chose pour nous qui avons plutôt l’habitude de prendre des poissons sur le flot.

Open Labrax de Chausey 2012Comme le samedi, nous partons tous à vive allure vers nos premiers spots. Les plus fortement motorisés ont le temps de faire une première dérive avant que nous ne soyons sur place. On croise les doigts et il semble que cela ne leur ait pas vraiment profité. Nous enchainons les soi-disant bon postes de montant sans aucune prise…. là, ça change tout à notre programme.
On prend le temps d’analyser la situation et rapidement, nous partons vers l’inconnu à l’opposé des zones où nous pensions pouvoir prendre des poissons. On repère des veines de courant et nous fonçons dessus. Il n’y a pas une minute à perdre. Première dérive et BINGO, de jolies écailles grises font leur apparition après un combat fort sympathique. On est concentré et on s’applique sur chaque lancer et chaque positionnement de bateau. Pour ça notre combiné Humminbird est d’une aide précieuse. Dans un secteur proche, nous enchainons les prises et c’est en tout 5 bars que nous arrivons à mettre dans le vivier. Cependant, l’un deux ne fait pas la maille (< 42cm) et il nous faut retrouver une nouvelle zone une fois que notre précédente ne voulait plus rien nous laisser. On écrème tout ce qui se trouve à notre portée mais rien ne donne.
Sur le chemin, il semblerait qu’il y ait une petite chasse qui se soit déclenchée car nous repérons 2 Fous de Bassan et quelques sternes piquant dans l’eau. On s’approche à pas de loup mais il semble que toute cette activité soit due à un banc de maquereaux. On retrouve d’autres oiseaux de l’autre côté de la roche sur laquelle nous étions arrivés et retentons notre chance. On croise les doigts pour que ça ne soit pas des maquereaux …. On lance et le toc dans la canne ne se fait pas longtemps attendre. Ça met de bon coup de tête, ça remonte le courant…. c’est un bar. Notre cinquième bar !!! Nous laissons éclater notre joie quand celui-ci se retrouve à bord du bateau.
Il est 10h30, il reste encore 1h30 de compétition pour tenter de faire des poissons plus gros. Sans prendre de risque nous allons valider nos 6 poissons auprès des commissaires les plus proches. Effectivement le plus petit ne faisait pas ses 42 cm et nous validerons donc 5 poissons. Mais peu importe les 5 sont là et c’est bien l’essentiel.

Open Labrax de Chausey 2012

Open Labrax de Chausey 2012Après validation, nous continuons dans le secteur mais plus rien ne semble vouloir mordre. Nous décidons donc de repartir sur les dérives de la veille et voir si à tout hasard celles-ci pourraient être fructueuses. En effet, un dernier bar sera piqué non loin de là où nous avions piquer la veille. Il permet même d’effacer un bar plus petit validé une heure auparavant. Au final, nos poissons feront 51, 52, 55, 55 et 63 cm nous permettant là encore de totaliser 276 points. Il est temps de rentrer de d’imaginer toutes les théories de classement possible mais à 15 heures le verdict tombe, nous finissons 1er de la seconde manche mais malheureusement il nous manque 5 petits centimètres pour pouvoir grimper sur la plus haute marche du podium. Ce n’est pas grave, cette belle 2ème place nous remplit de bonheur et nous sommes pleinement satisfaits de ce résultat pour nous et notre sponsor.

Open Labrax de Chausey 2012

PODIUM DE L’OPEN LABRAX DE CHAUSEY 2012
1er : Équipe LOUP BAR SM (au milieu de la photo)
2ème : Équipe SAKURA : Bruno MALLE (polo blanc) et Pierre GUILLARD (t-shirt bleu)
3ème : Équipe MCT LOWRANCE II

Les leurres qui auront fonctionné pendant la compétition :
• Majikeel 12.5 cm et 16.5 cm coloris sandeel
• Punshad 12 cm et 15 cm coloris clear blue
• Slit Shad 12.5 cm coloris proto (dos bleu ventre transparent et dos bleu clair pailleté)

Récit de Bruno MALLE  et Pierre GUILLARD
Team Sakura