Ces derniers temps ont été très difficiles en ce qui concerne la pêche. Bien qu’étant sorti de nombreuses fois, je n’ai pas eu grand chose à raconter. La canicule qui se prolonge depuis des semaines n’est pas très propice à de belles sessions et les inondations du Colorado ont charrié de la boue et fait monter les eaux via la rivière Arkansas, le Mississippi et ses affluents. Toujours sans sondeur, pas évident de prévoir de longs voyages pour à l’arrivée pêcher des bass reclus en profondeur sur des postes d’été très précis.

Soif de découverte, j’ai pourtant décidé ce week end de continuer l’exploration de Toledo Bend et de braver les trente cinq degrés annoncés.
Et puis, grâce à une collègue de l’école, j’ai désormais un « camp » de pêche à ma disposition. Les guillemets sont de rigueur, car en fait cette habitation décrite comme sommaire, est en réalité une véritable maison avec tout le confort nécessaire à une vie Américaine. Entendez par là, le cable, la clim et deux doubles réfrigérateurs. Aswome !
Lorsque vous pénétrez la maison, que vous vous essuyez les pieds sur un paillasson en forme de bass, que des leurres souples gisent un peu partout et qu’aux toilettes vous trouvez Bassmaster magasine, vous savez que vous êtes au bon endroit.

Suite à une discussion avec le voisin, me faisant savoir que ce week end il y aurait cinq compétitions sur le lac, une bonne nuit de sommeil, et mes deux traditionnels pancakes au bar de la mise à l’eau, j’ai pu laisser glisser mon bateau sur les eaux lisses de Toledo Bend…

Après un run de trente cinq minutes pour gagner un spot que j’avais repéré sur la carte, je me suis mis à pêcher une zone en limite de bois morts, à une centaine de mètres de la rive. Kutter vib et rush diver.
Je rentre rapidement quelques petits poissons, mais rien de conséquent, et cette sensation de pêcher en aveugle me frustre énormément. Il y a des milliers d’hectares de bois morts et pas simple de savoir ce qui va faire la différence. Les herbiers, la variation du fond, la manière dont sont enchevêtrés les troncs, le type de bois… Il va encore falloir passer du temps sur l’eau.

Consécutivement à un bon moment sans une touche et une promenade pour repérer les différentes zones de traversées du lac, je me suis concentré sur une grande baie très fournie en herbiers et en bois. Celle-ci est assez proche du canal principal de Toledo Bend, car petite précision, le lac est traversé par la Sabine river. Forcément le lit de la rivière apporte plus de fraicheur, de nourriture et de stabilité aux poissons. Espoir donc.

Je commence par pêcher les docs à l’entrée de la baie. J’alterne wacky et micro jig et après quelques poissons corrects et un passage au GOLEM CRANK ZERO, je m’attaque à une longue ligne d’herbiers, mêlant hydrilla et nénuphars.
Je décide de pêcher un peu plus rapidement face à la longueur de cette berge. Le soleil a tapé fort, mais le ciel est en train de s’assombrir. Pas une ride sur le lac…
Parfait pour l’entrée en scène du NAJA 65 SUB. A la vue des conditions, une couleur métallique conviendra parfaitement (aurora black).
Pour lancer les huit grammes de ce stick bait, j’emploie une FURIOZZA six pieds huit medium avec un OXIO CTI en 6.3 garni de nylon en vingt six centièmes.
Cette canne nous avait permis à Tanguy et moi de bien nous classer lors du One day one fish de Lacanau. Il avait attrapé ce jour là un brochet de cinq kilos en utilisant un spinner de vingt huit grammes ! Tout ça pour vous dire que cette canne, et son blank exceptionnel, sont vraiment des alliés de premier ordre, capable d’être utilisés avec un large panel de leurres.

Le leurre se lance vraiment loin et me permet d’atteindre des endroits précis entre les nénuphars et les trouées d’herbiers.
Le NAJA SUB, avec son walking the dog silencieux et très prononcé, fait réagir les poissons de très loin. L’eau calme laisse entrevoir les sillons des dorsales à plusieurs mètres. Lorsque les poissons suivent et ne prennent pas malgré mes variations d’animations et de vitesse de récupération, il me suffit d’effectuer une pause et de profiter du fait que le NAJA SUB coule par l’arrière lorsqu’il est statique. Les poissons n’ont alors qu’à ouvrir la bouche…

Les attaques s’enchainent et même si ce ne sont que de modestes poissons, cela faisait un bout de temps que je n’avais pas eu d’aussi belles réactions en surface.
Tout s’enchaîne durant une bonne heure, jusqu’à LA touche ! Une bouche, une aspiration, un trou noir, une déflagration…
Après une récupération appuyée, le poisson a pris le large avant de tenter de sauter. Je dis tenter, car ce bass me semblais bien trop gros pour avoir une quelconque activité aérienne ! Je le bride comme un fou pour éviter qu’il ne gagne les herbiers, mais après sa tentative de saut avortée, ce géant a accéléré droit vers la forêt d’hydrilla qui tapisse le fond. Le poisson sonde, je sens ma ligne couper les herbes et le poisson continuer dans ce labyrinthe végétal. Le combat s’arrête.
Je me place à la verticale de ma ligne à l’aide de mon moteur électrique en gardant une tension constante. Rien ne se passe. Après de longues secondes je relâche et reprends la tension, jusqu’à ce que le poisson redémarre puissamment et me casse… Atroce !

Je n’avais jamais tenu un bass si gros de toute ma vie ! Bien que frustré, cela ouvre d’alléchantes perspectives !

Je terminerai la journée à vingt cinq poissons et un quota à cinq bass pour treize livres et dix ounces. Faible, mais je suis en phase de découverte et je vous assure que cette mer intérieure n’est vraiment pas évidente à aborder dans de telles conditions.

Je suis vraiment content des résultats obtenus avec le NAJA SUB. Ce leurre si particulier est simple à utiliser et fait vraiment la différence dans des conditions difficiles ou lorsque les poissons ne font que suivre.
Je suis certain que je vous ai donné des idées, et même si les milieux ne sont pas comparables, retenez que la pêche de surface est accessible dès que l’eau approche les quatorze degrés. Alors dépêchez vous, il vous reste encore quelques semaines !

JC
Sakura fishing aux USA

Sakura fishing aux USA
Sakura fishing aux USA
Sakura fishing aux USASakura fishing aux USA

Sakura fishing aux USASakura fishing aux USASakura fishing aux USA