A mon retour de Del Rio, j’ai profité des mauvaises conditions météo pour passer du temps à repérer de nouvelles zones en utilisant mon électronique. Peu de poissons sont passés devant l’objectif. La semaine dernière a vraiment été belle, et ma sortie sur la rivière prometteuse. Rien de tel pour décider Larry à m’accompagner.

En arrivant, nous constatons qu’il y a beaucoup de courant, que l’eau est haute, boueuse et froide. Les pluies massives et la fonte des neiges des états plus au nord ont vraiment une mauvaise influence. Rien de bien engageant, d’autant que l’ensemble des pêcheurs avec qui nous discutons n’annonce pas plus de deux poissons par bateau.

Bass pris au spinnerbait Monarc Sakura

Calcasieu river serpente beaucoup et l’eau met donc du temps à s’évacuer. Nous partons vers le nord et Larry me guide au travers de méandres que je n’avais jusqu’alors jamais découvert.Nous quittons le chenal principal, et nous frayons un passage au milieu des bois pour pêcher des « cuts » et les barrages de castors qui s’y trouvent. Nous sommes à plus de six cent mètres du lit de la rivière. L’eau est noire, translucide, magnifique. Le courant y est beaucoup plus léger et termine sa course contre les pieds des cyprès. L’occasion parfaite d’utiliser des spinnerbaits et de sortir la panoplie de MONARC reçue la veille.

Bass pris au spinnerbait Monarc Sakura

Toujours aussi précis, Larry, armé d’un MONARC Mazjora, extirpe rapidement un joli keeper des racines d’un cyprès. Nous enchaînons ensuite quelques ratés. Les poissons attaquent, puis nagent vers le bateau à une vitesse folle. Après avoir bien intégré ce comportement, nous capturerons dix neuf bass sur des zones similaires et reculées .

Bass pris au spinnerbait Monarc Sakura

Nous avons pêché dans un mètre d’eau avec des MONARC de sept et dix grammes en White/Chart et Mazjora. Pour ces grammages et la nécessité d’effectuer des lancers courts et précis, je pêchais avec la nouvelle TRINIS NEO 6’6 Medium Glass spéciale crankbait/spinnerbait et un moulinet Sakura OXIO en 6:3:1.

De quoi retaper la Team Sakura

Très bonne journée. Cela valait bien un petit détour par la maison de Larry pour se goinfrer de « fried chiken » de « mash potatoes » et d’une magnifique « sweet potatoes pie » ! Merci Marje.

Demain je vous proposerai mon dimanche sur Toledo.

JC