Mon début de saison !

Diversité et plaisir de pêcher tels ont été les qualificatifs de ce début d’année !

La saison a commencé avec une ouverture de la truite façon « old school » dont vous pourrez lire un résumé sur le blog seabass factory d’ici quelques temps.

J’ai pu tester cette année sur les truites en plan d’eau un petit combo vraiment sympa tant au niveau efficacité que sensation. Je veux parler de la Shinjin neo 502UL montée avec un moulinet Ryobi slam 800 chargé de nylon Aya 17/100. Les caractéristiques de la canne ? Une longueur de 1,50m pour une puissance de 0,5 à 3g. Vous l’aurez compris, il s’agit plutôt d’un ensemble destiné à traquer les truites en ruisseau. Mais n’aimant pas faire comme tout le monde je l’ai utilisé en plan d’eau sur les truites arc en ciel. Niveau leurre, j’ai employé principalement des Phoxy minnow 40SP et 50S en coloris Real Life vairon, truite arc en ciel et fario, le tout en pêchant les bordures à l’abri du vent. D’ailleurs elles réagissaient beaucoup plus aux animations rapides de mes poissons nageurs qu’aux vibrations régulières des cuillers tournantes de mes voisins pêcheurs. Voilà le combo est dévoilé, il n’y a plus qu’à l’essayer ! Je suis bien conscient qu’il y a plus adapté comme matériel pour la truite en plan d’eau, mais niveau sensation et plaisir on ne peut difficilement faire mieux.
Mon début de saison !Mon début de saison !Mon début de saison !

En plus d’être efficace, ce combo est très abordable financièrement et vous permettra aussi de vous attaquer, avec un certain engagement, à d’autres poissons comme les chevesnes à vue.
1314

Les beaux jours du mois d’avril sont ensuite arrivés. Malgré une première moitié d’avril très clémente, les bars n’étaient pas forcément au rdv (CF report : https://seabassfactory.wordpress.com/2015/04/19/les-affaires-reprennent-en-souplesse/).Où peut-être que ce fût moi qui n’ai pas été là au bon endroit au bon moment. Quoi qu’il en soit, j’ai réussi à sortir mon épingle du jeu en insistant et en changeant un peu mes montages. Cette fois-ci ce fût le slit finesse 4 pouces sur tête round guard 2g en grattant très lentement le fond qui détrôna l’éternel slit shad. J’ai dû aussi, par la même occasion, descendre en diamètre de bas de ligne jusqu’au 20/100, discrétion oblige ! Et qui dit pêche fine à gratter dit obligatoirement canne sensible, et à ce jeu la Furiozza 701 ML MG est plus qu’adaptée.
456

Avec l’avancée du printemps, les poissons remplissaient peu à peu les spots du bord, et de jolis bars se trouvaient calés parfois dans très peu d’eau ! Cette fois-ci, l’arme fatale fût à nouveau le slit shad en taille 3,3 et 4 pouces monté sur hameçon texan plombé en cherchant les bordures rocheuses exposés ou celles abrités à ceinture d’ascophylle (algues brunes à flotteur). Et question animation il ne fallait pas chercher compliqué, une simple récupération linéaire ponctuée de quelques pauses.
89101112

Et attendant d’autres nouvelles, je vous laisse sur quelques images de sorties en kayak ou d’ailleurs les poissons semblent vouloir communiquer avec nous via le sondeur.
151617Thomas GESTIN