L’an passé, lors de l’apparition du Mousty à la gamme Sakura, enchanté par ce que le leurre offrait d’un point de vue technique et esthétique, j’avais rapidement fait part à Tanguy de mon souhait qu’il en développe un plus petit. Alors, quand il y a quelques mois, il m’a envoyé des prototypes pour que je les teste, j’ai sauté de joie car je savais déjà que ce « Mini Mousty » allait finir dans ma boite de manière permanente.

Ce stick bait de 95 millimètres pour 14 grammes est parfaitement proportionné pour l’usage que j’en ai en eau douce. Il a la taille d’une belle proie en restant cependant très compact.

sakura-mousty-95-en-coloris-limite-sghv-sur-donut

La forme du  Mousty 95 permet au pêcheur de lui imprimer une nage en “walking the dog” de manière très aisée. Le leurre se désaxe vraiment facilement et autorise donc n’importe quelle cadence de récupération.

forme-du-mousty-95-de-sakura-vue-du-dessous

Le système interne du Mousty 95 est à mon sens la caractéristique première du leurre. En effet, il est composé de deux billes bruiteuses qui font également figure de transfert de masse pour des lancers plus longs et plus précis.

mini-mousty-craking-sound

La sonorité grave et puissante à la fois appelle les poissons de très loin et fait bouger de gros spécimens. J’utilise de plus en plus de leurres avec ce genre de sonorité et je note une réelle différence. Les prédateurs se déplacent de plus loin, la taille de mes poissons est plus importante, et je déclenche encore plus de touches qu’à l’accoutumée par conditions de faible lumière ou d’eau teintée.

Le leurre se lance à grande distance ce qui est évidemment intéressant si l’on pêche du bord. En bateau ou en float tube, lorsqu’on veut rester à distance d’une zone sur laquelle il y a de l’activité sans pour autant éveiller la méfiance des poissons, c’est également un leurre de premier choix. Parfaitement équilibré, le Mini Mousty, se lance de manière très rectiligne à tel point qu’on peut même se permettre de le lancer contre le vent en perdant très peu en distance.

bass-keeper-de-louisiane-par-jean-christophe-david-sakura-pro-team

test-du-mousty-95-f-sakura-en-coloris-limite-sghv-par-jc-davidEn rivière, j’exploite un maximum la capacité de ce leurre à rester droit lors de son trajet dans les airs, en effectuant des lancers assez courts mais précis. Je vise les zones encombrées, le dessous des frondaisons. Je cherche à placer mon leurre dans un endroit où d’habitude on ne s’y risque pas car le leurre possède souvent une trajectoire difficile à prédire.

jean-christophe-david-team-sakura-peche-en-louisiane-avec-mousty-95

Les hameçons du Mini Mousty sont piquants et leur section permet de supporter des combats avec de gros poissons. Jusqu’ici je n’ai que très rarement décroché. J’anime ce stickbait avec une canne baitcasting Medium, telles que la FURIOZZA M ou la PLAYERS Casting 682 M. Comme je le disais plus haut, les distances atteintes lors du lancer sont assez bluffantes, et le confort d’animation avec ces deux cannes est très appréciable. J’emploie un moulinet avec un ratio de 7.1 afin de récupérer rapidement le mou que créer les animations dans ma bannière. Mon moulinet est généralement garni de monofilament, en dix-sept livres.

Ce leurre m’a permis de capturer un bon nombre de poissons dernièrement, aussi bien en eau douce qu’en mer. Je suis sincèrement impressionné par la capacité d’appel du leurre. Même en pleine journée, avec un ciel très lumineux, les poissons venaient se saisir du leurre en faisant exploser la surface.

redfish-pris-en-surface-au-mousty-95-sghv-par-jean-christophe-david-team-sakura

Le Mousty 95 sort ces jours-ci, alors n’hésitez pas à me contacter sur Facebook si vous avez des questions.A n’en pas douter ce topwater va devenir un “must have” de la gamme Sakura.

Faites vos listes, il parait que c’est bientôt Noël.

 

JC