Esox Cup, voilà une bonne excuse pour aller à la pêche ensemble et mettre à l’épreuve le nouveau Slash Blade Sakura. Alors, voici comment nous avons abordé cette compétition, sans pression juste pour le plaisir…

Le départ se fait sans encombre, nous sommes dans la première vague, libre d’arriver dans les premiers sur le secteur choisit. Surprise ! On se retrouve à l’opposé de toute la horde de bateaux. La première zone est prometteuse, de jolis échos de fourrage en bordure des herbiers nous fait présager que nous avons fait le bon choix … et beh, que dalle !!! Nous nous partageons les tâches : spinnerbait, shad, shad à palette, lame, rien ne déclenche des touches !

Nous décidons de rentrer au cœur de l’herbier et enfin une touche sur un SLASH BLADE 125 en coloris Albino trout, malheureusement la maille à 60 cm n’est pas atteinte.

Points-forts-Slash-Blade-Sakura

On égraine nos zones mais seuls des brochets non maillés viendront apporter un peu d’action au bateau. Il est midi, toujours capot… il est temps de changer de stratégie. Le vent se lève, nous décidons donc de partir sur une zone un peu plus décalée de la bordure des herbiers et qui s’avère riche en fourrage. Elle est également un peu plus battue ce qui, en général, réveille l’activité des prédateurs.

Hélas, le moins qu’on puisse dire, c’est que nous n’y avons pas constaté beaucoup d’activité. Le soleil est maintenant bien présent et la pêche va encore s’en retrouvée durcie. Plus de place à l’improvisation, il faut rentrer un vrai poisson.

Nous décidons tous les deux de monter nos Slash Blade fraîchement reçus, mais instinctivement nous développons 2 approches différentes et complémentaires : un au Slash Blade 125, en coloris Red Tiger, avec des animations agressives, de grosses tractions pour couvrir le maximum de terrain et cueillir des poissons qui rentraient en activité.

slash blade sakura
L’autre, au Slash Blade 150, en coloris UV Tiger, à gratter plus latéralement de façon ample, les petits reliefs et bancs d’herbiers éparses pour séduire d’éventuels poissons calés, en attente sous les poissons blancs.

Alors d’après vous laquelle a marché ? A ce petit jeu, c’est la douceur d’une fouille méticuleuse qui a fera succomber Mr Esox.

Slash-Blade-Sakura
La monotonie de notre routine s’arrête net en même temps que la Ionizer XH+ se retrouve complétement pliée. Dès le début du combat on sait que l’on a à faire à un joli poisson la canne Ionizer encaisse les coups de tête tout en lourdeur et en puissance. Après plusieurs tentatives avortées pour le brider, on corse le ton et nous pouvons enfin voir une large masse monter au bateau. Le Slash Blade 60g est littéralement coffré dans son large bec ! Plus d’hésitation, le premier passage au raz de l’épuisette est le bon.

Nous explosons de joie et le mettons vite au vivier. Les estimations de sa taille vont bon train, mais difficile de l’évaluer avec certitude tant le poisson est massif. Direction les commissaires, verdict 105 cm !  Pour nous l’objectif est rempli !

Esox Cup Team Sakura

Un super moment sur l’eau entre amis et partager le plaisir d’avoir croisé la route d’un des joyaux que peut offrir le lac de Parentis.

Sébastien et Guillaume