Le report du Défi Ouest Lacanau 2011

A l’aube de cette première date de l’année, le Kangoo est chargé : direction Lacanau. Il me reste quelques bricolages à faire sur le bateau. En effet, à l’ouverture une de mes bougies m’a lâchée, et heureusement que je peux compter sur tonton « Raie nette » qui s’est occupé de m’en acheter une triplette neuve. Je profite de l’occasion pour mettre en place ma nouvelle anode et souder mes nouveaux feux étanches sur la remorque.

Il est 22h00 quand j’arrive chez Baptiste où ses beaux-parents ont préparé un couscous de champion. La soirée se déroule dans la bonne humeur. Vers minuit, je file aux gîtes passer le bonjour à tous les compétiteurs qui ne sont sûrement pas couchés : certains sont dans leurs derniers préparatifs comme Arnaud et Sylv’ et d’autres, bien vissés dans leurs chaussures à l’Apéro.

5h30 : le réveille sonne, je charge le bateau et passe chercher Baptiste. Nous arrivons dans les premiers à la mise à l’eau pour décharger notre paquebot ! Dans notre précipitation j’ai oublié de monter la 3ème sonde du Side Imaging, je joue donc l’équilibriste pour fixer celle-ci et en profite pour faire chauffer le moteur afin de démarrer sans encombre.

A l’heure du briefing, les encouragements et les chambrages fusent ;-)

Quand le coup de trompe retentit, nous nous lançons dans un run en direction du Nord du Lac. Cette zone nous plaît bien et le prefishing avec JC s’est révélé concluant pour rentrer un broc maillé assez vite. Mais que neni !! Je fais un petit brochet non maillé avec mon « magic » spinnerbait en fin de zone sur la bordure. Depuis une heure que nous pêchons notre vivier est désespérément vide !!!

Nous savons que le créneau d’activité matinal est le plus opportun, il ne faut pas le louper. Nous choisissons de partir sur notre seconde zone, plus éloignée du bord elle abrite un herbier particulièrement développé pour la saison, dans 3 mètres d’eau… le top !

Je passe en mode lipless sur ma fibre 641ML Furiozza et profite de nos 2 sides Humminbird 798 pour repérer l’herbier et sa géométrie. Nous nous positionnons au-dessus avec le moteur électrique, mais n’enregistrons aucune tape. Baptiste sur-motivé par cette zone me convaincs facilement de passer le reste de la journée dessus afin d’attendre « LE » créneau d’activité. Je lui propose de faire une grande boucle pour le contourner et de nous laisser dériver avec le vent silencieusement sur celui-ci. La dérive est longue est j’ai l’impression de pêcher le vent ou la lune, jusqu’à voir quelques touffes d’herbes à environ 40 mètres sur l’écran. Je fais monter quelques perches au lipless, faut dire qu’elles sont bien présentes en ce début de saison. Baptiste opte alors pour un Shad 95 mm coloris perche pailletée et au bout de seulement 3 lancers, il m’annonce poisson maillé !!

Le poisson arrive tranquillement au bateau mais ne décolle pas du fond, l’espoir de remplir notre vivier est en train de naître. Mais la bête ne va pas se laisser faire, et lui coller 3 gros rushes qui allègent son moulinet : la tension monte mais l’épuisette est prête !!!

Quand tout à coup c’est le drame, le poisson s’est bloqué dans un herbier !!! Après 2 minutes de combat, le fil de Baptiste plonge à 10 mètres devant le bateau, alors que nous entendons le brochet se débattre en surface 15 mètres derrière nous !!! Nous comprenons que le brochet s’est créé un véritable tunnel au milieu des herbiers, la suite s’annonce pour le moins compliquée ! Nous avons la boule au ventre !

Je remonte donc contre le vent à l’électrique afin d’accéder au point d’entrée de la tresse dans l’herbier. Me voilà donc allongé, à plat ventre sur l’avant du boat, la tête presque dans l’eau pour arracher les herbiers à la main et libérer la tresse qui est tendue à l’extrême ! Jusqu’à sentir la tête du brochet entre mes doigts: le poisson est libéré. Encore 2 rushs avant de tendre les bras pour glisser cette poutre dans l’épuisette. Nous hurlons de bonheur !!!

Pendant que Baptiste libère le triple voleur de sa gueule pavée, je remplis le vivier avec hâte à grand coup de sac étanche. Ça y est, le poisson est au vivier et je branche l’aérateur. Enfin nous nous calmons un peu de ce quart d’heure de folie qui nous a vidés de notre énergie.

Nous appelons Numa pour le prévenir que nous avons un joli brochet. Serge réalise la pesée et Numa  fait les prises de vues. Le poisson accuse 1.02 m pour un poids de 9.580kg : Baptiste a frappé un grand coup !

Brochet au lac de Lacanau par la Team SakuraLe poisson restera dans la piscine une quinzaine de minutes pour récupérer avant que nous allions le relâcher au milieu du lac pour continuer de grossir. Beaucoup de monde nous appelle pour nous féliciter, heureux pour nous après les nombreuses galères que nous avons connu l’an dernier.

Brochet sur matériel SakuraNous repartons pêcher libre comme l’air, apaisés et heureux. A l’Ouest nous touchons 2 brocs : un maillé de 65 cm et non maillé au crank.

Le vent devient trop fort et nous retournons faire quelques dérives devant le port où Baptiste décroche un autre brochet au shad, quand à moi je l’imiterais aussitôt.

La journée fut magique et nous avons de belles images plein les yeux…

Victoire au one day one fish Predators du 8 mai 2011Merci à tous les copains, aux organisateurs et bénévoles du Défi Predators Ouest. Bravo à tous, et surtout à JC et Tanguy du Team Sakura qui confirment grâce à leur 4ème place, leurs grandes compétences.
Nous remontons dans le Top 10 du Défi Ouest, il reste Cazaux ce week-end, nous ferons de notre mieux pour ce combat qui s’annonce d’ores et déjà difficile ;-)

Merci encore à Numa, Arnaud et Francis C. pour les photos.

A bientôt,

Baptiste FOURNIER et Thomas PARODI Team Sakura. Banzaï !!