Retour sur la « Coupe de France » qui a eu lieu les 7 et 8 novembre dans les Landes sur le magnifique lac de Sanguinet. Nos résultats ayant été un peu irréguliers cette année, il ne nous restait plus que cette épreuve pour décrocher notre place en finale et éventuellement une qualification pour le Championnat « Pro Elite » 2016.

Vue la superficie de ce lac, nous avions deux options, soit une pêche de bordure sur des « micro zones « , soit une pêche dans la « zone profonde » de 20 m, où commencent à se rassembler poissons blancs, grémilles et carnassiers. N’ayant pas fait de pre-fishing, nous choisissons la deuxième solution et nous n’étions pas les seuls puisque les deux tiers des compétiteurs se sont retrouvés sur cette zone a prospecter entre 18 et 21 m de fond.

IMGP3667

C’est donc a l’aide de cuillère à jigger, de montages drop shot, plomb palette et autre petits shads sur tête plombées que nous avons réussi à « rentrer » un quota de 6 perches maillées, avec une moyenne à 32 cm. ( 17èmes / 40 ), le samedi. Pour la manche du dimanche, comme souvent, les prises se firent plus rares. Nous réussissons quant même à rentrer 5 perches maillées mais avec une taille moyenne plus petite. Grâce au sondeur nous réussissons à localiser un grand banc de grémilles qui se déplace doucement au ras du fond, nous décidons de pêcher au beau milieu du banc sachant que dans ces lacs Landais de nombreux carnassiers sont friands de Grémilles, nous animons tous les deux une cuillère à jigger « Lisa Loca » en 21 g. Au bout de quelques animations, je ferre un poisson et annonce à Tristan un « gros « , le temps de le remonter des 20 mètres d’eau qui nous séparent semble une éternité, d’autant plus qu’il ne se laisse pas faire ! Arrivé sous le bateau, alors que Tristan à l’épuisette en main, le poisson se décroche … catastrophe ! Nous voyons notre place en finale s’éloigner aussi vite que ce poisson repart dans les profondeurs du lac,

Nous accusons le coup et reprenons notre prospection. Cinq minutes plus tard, c’est Tristan qui prend une bonne touche et m’annonce à sont tour un gros poisson. Effectivement, le combat est violent et les rushes bien plus violents que lors de mon combat ! C’est un montage pour les perches, sans gros bas de ligne fluorocarbone, et nous craignons le pire. Le combat dure et attire l’attention des autres compétiteurs, nous avons même un doute sur la nature du poisson qui est au bout de la ligne….silure ou grosse carpe ? Finalement, c’est un beau brochet, de 92 cm, bien gras qui arrive à l’épuisette, il était piqué sur au bord de la gueule, on a eu chaud.

 

brochet pris à la Lisa Loca SakuraBrochet de 92 cm pris à l’aide d’une cuillère à jigger Lisa Loca en 21 g !

 

Laurent Poulain de la Team Sakura

La manche est presque terminée, nous prenons quelques perches, mais rien qui nous permette d’augmenter notre moyenne. Nous espérons que cette prise nous fera remonter au classement et participer à la finale du Championnat de France GN Carla. Le verdict tombe quelques jours plus tard après que toutes les zones aient terminé leurs championnats respectifs. C’est fait ! Nous avons notre « billet » pour la finale qui se déroulera dans le Cantal. Ce beau brochet nous rapporte le trophée de la plus grosse prise de la Coupe de France, merci la Lisa Loca !

Trophée du plus gros poissons pour Sakura à la Coupe de France GN Carla

Quinze jours plus tard, nous reprenons la route direction le lac d’Enchanet dans le Cantal.
Un passage rapide par Lyon pour une révision du bateau chez BBE, et nous voici au cœur du majestueux Massif Central.

 

En arrivant, le lendemain matin, nous réalisons rapidement que les températures ne sont plus les mêmes !

les températures glaciales ne font pas reculer la Team Sakura

Nous passons une partie de la journée du vendredi à sonder le lac à la recherche de zones intéressantes. L’occasion pour nous de retrouver avec plaisir nos amis Olivier Hodapp et Bruno Filliol de la Team Sakura.

 

Olivier Hodapp et Bruno Filiol, commissaires du GN Carla

Samedi matin, tout les bateaux sont à l’eau, la pluie vient de s’arrêter ….Trente équipes sont prêtes à « s’affronter » seules les vingt premières pourrons participer au Championnat « Pro Elite 2016 »

 

Le Ranger de la Team Sakura au milieu des autres équipages du championnat GN Carla

9 h00 Briefing : malgré une demande de dérogation pour la vitesse, celle ci serra de 6 km/h sur l’ensemble du lac, dommage ! Cela ne laisse pas droit à une erreur de stratégie, car il faut 3/4 d’heure de navigation pour monter en amont du lac, soit presque deux heures de perdues sur la manche, c’est beaucoup trop !

 

la Team Sakura toujours à l'heure aux briefings des compétitions

Nous commençons notre prospection, nous essayons plusieurs zones, mais ce ne sont que des perches non maillées et un brocheton qui se laisserons piéger, nous commençons à douter…. quant à Tristan, il enchaîne coup sur coup un sandre et une perche en prospectant en verticale à l’aide d’un Slit Shad en 4″, ouf !

 

perche prise au slit shad

sandre pris au slit shad

Avec nos deux poissons nous ne sommes pas ridicules et terminons cette première manche en 13ème position. Les calculs sont vite faits, il nous faut au moins deux poissons demain pour espérer passer en  » Pro Elite ».

Dimanche : le départ est proche et malgré la bonne humeur, la tension palpable !

Tristan Poulain de la Team Sakura prêt à en découdre pour la deuxième manche

Comme d’autre équipes, nous essayons le poste qui nous a rapporté les deux poissons d’hier, mais rapidement tout le monde réalise que les poissons ont déserté certaines zones. Le temps a changé, le ciel est couvert et il pleut de temps en temps, nous essayons une autre zone sans la moindre touche, puis, nous redescendons vers le barrage, … yes ! Une première perche rejoint notre vivier.

 

perche prise sur matériel Sakura dans le Cantal… puis un sandre maillé.

sandre pris sur matériel Sakura dans le Cantal

Nous pensons avoir trouvé le « pattern », mais un peu tard, hélas …. nous décrochons deux poissons et ratons quelques touches, dommage !

 

la pêche est dure mais Tristan Poulain ne lâche rien.Pour finir Tristan en grande forme prend une deuxième perche, ce qui nous fait trois poissons et vue la difficulté de la pêche aujourd’hui nous réalisons que nous avons fait une bonne manche.

 

En fin de manche Tristan parvien à capturer une autre perche

Nous quittons le bateau commissaire pour regagner  » notre » poste et essayer d’améliorer notre score, mais la fin de la manche est proche et à 6 km/h, pas question de prendre de risque. Nous remontons vers la mise a l’eau.

 

Olivier Hodapp et Bruno Filiol commissaires GN Carla

A cette vitesse, ça laisse le temps d’admirer le paysage ! Il ne fait pas très chaud dans le Cantal à cette période, mais c’est une belle région !

Le bass boat Ranger de la Team Sakura regagne la zone de débarquement

Voila, c’est terminé ! Nous attendons notre tour pour sortir le bateau, cela permet de discuter avec les autres compétiteurs et savoir qui a fait quoi… histoire de calculer à peu près notre place au classement.

Le bass boat Ranger de la Team Sakura regagne la zone de débarquement

Les classements sont affichés, nous terminons 6èmes/30 de cette manche et 10èmes du Championnat de France 2015. Nous serons donc en « Pro Elite » l’année prochaine puisque se sont les 20 premiers du classement qui sont qualifiés.Mission accomplie !

IMGP3714

Un grand bravo aux nouveaux champions de France et au podium ! Merci aux organisateurs et à tous les bénévoles sans qui tout cela ne serait pas possible. Merci à nos sponsors pour leur aide et leur confiance. Rendez-vous au salon de Clermont-Ferrand en janvier.

A bientôt,

Laurent et Tristan