Éternel Slit Shad !

Robin revient sur une session mémorable, en début de saison, qui lui avait permis de vérifier une fois encore, que nos Slit Shad Evo étaient toujours de la partie à tout moment et que les que soient les conditions.

« Cette année, l’opportunité se présente à la fin mai. Je décide de consacrer deux jours à pêcher spécifiquement ce poisson qui me tient à cœur, tant par sa beauté que son tempérament lunatique.
Comme tout milieu aux populations pérennes, ma destination de pêche compte bon nombre de petits brochets. Pour tenter d’inciter les plus jolis sujets à venir croquer mes leurres, je fais le choix  d’employer des leurres entre 17 et 20 cm.

Je croise encore beaucoup de pêcheurs surpris de me voir employer des leurres de cette taille, mais il est bon de rappeler que ça ne fait pas peur aux brochets, même à ceux de taille modeste ! Ils sont plus sélectifs certes, mais ils ont un avantage ; ils sont plus lourds et se lancent loin, c’est non négligeable du bord comme en bateau, surtout lorsque l’on pêche face au vent.

Pour lancer confortablement des leurres assez imposants et brider des poissons de belle taille, j’utilise essentiellement deux modèles de cannes casting puissantes :
Trinis Power Game casting 732 XH+ et moulinet Wombat 65 PWR
– Canne Speciz Pike Game 742 XH

Brochet-et-canne-Speciz-Sakura

Nous continuons sur cette dérive et c’est un sandre venu chasser sur les herbiers qui vient cette fois-ci sanctionner mon Slit Shad 175, même pas peur !

sandre-pris-au-slit-shad

Ensuite je me suis vite rendu compte que de trouver les poissons n’était pas le plus difficile, bien au contraire ! Trouver la bonne approche et la bonne mouche était la difficulté suivante.

Après ces deux beaux poissons, les heures sont longues. Il faut dire que la pression de pêche est forte sur ce lac depuis un mois maintenant. Malgré des conditions météo propices, le suivi sans attaque de nos leurres par quelques poissons, nous confirme leur méfiance.
En fin d’après-midi, nous décidons de pêcher un peu plus profond, toujours au dessus d’herbiers aquatiques. Le vent qui a augmenté au fil de la journée accélère nos dérives. Dans ces conditions, les leurres avec un fort rolling saturent et ne sont plus aussi bien pêchants qu’à vitesse plus modérée. Je pense aussi que ce sont des leurres très employés par les pêcheurs, et que les brochets ont davantage l’habitude de voir passer.

Le Slit Shad 200, tout comme ses petits frères de la gamme, a une forme et une matière qui lui procurent une nage naturelle, sans rolling, à faible comme à grande vitesse. C’est celui que je choisis d’utiliser lorsque les dérives s’accélèrent. Et ce choix fût le bon, puisque 15 minutes après l’avoir accroché à ma canne, c’est un nouveau joli brochet qui vient nous récompenser de notre persévérance.

brochet-pris-au-slit-shad-Sakura

Ce poisson nous redonne du jus pour continuer notre traque avec application. C’est ce que nous faisons, jusqu’à la dernière belle touche de la journée qui me sèche le poignet. Le poisson est lourd, il rushe tout en puissance et sort de la tresse du moulinet malgré mon frein serré. Il parvient à se loger dans les herbiers deux fois, avant que je parvienne à l’en extraire et qu’il rentre (tout juste) dans l’épuisette !

brochet-pris-sur-un-leurre-Sakura
Brochet-Sakura

Ouf ! Ce régal ! Tenir un poisson de ces mensurations ! C’est pour ce genre d’instants que nous  fournissons tous ces efforts ! Cette fois-ci, notre persévérance à été récompensée, du moins la mienne. Patrick ayant pris deux petits poissons seulement ce jour là. Le lendemain, l’ancien à pris sa revanche avec 6  poissons pris sur un Slit Shad 150, volé dans ma boîte !

Je vous mets une photo des leurres gagnants dans ce séjour: Les Slit shad en 150 -175 et 200 mm et le montage Soft Lure Rig Sakura

Bonne lecture

En espérant en croiser plus gros encore, je vous souhaite bonne réussite pour vos pêche de brochets à venir.

A bientôt !

Robin Faugère