Nous sommes en automne 2016, mais nous pensons déjà au printemps ! Avec Philippe, mon coéquipier, nous décidons que nous partirons en Espagne, en avril…

Et nous y inviterons Roman, un ami photographe et vidéaste, passionné de pêche aux leurres. Il ne connait pas l’Espagne et nous lui montrerons les différentes techniques pour pêcher le sandre en lac. Quant à lui, il amènera tout le matériel nécessaire pour revenir avec de belles images !on-charge-le-materiel-sakura-min

materiel de peche sakura-minLes problèmes de dernière minute nous feront quelques frayeurs : notre photographe se fracture le coude 15 jours avant le départ, puis une semaine avant le départ, c’est une panne moteur du bateau… Nous pensions devoir tout annuler mais c’était sans compter sur notre chance légendaire !  En effet, deux jours avant le départ, nous récupérons le bateau qui vient par la même occasion de se parer d’un magnifique covering aux couleurs de la marque, réalisé par ATM-Communication. Quant à Roman, il viendra avec une attelle et inversera le sens de la manivelle de ses moulinets !!!

pret-pour-l'aventure-min

Après renseignement, nous savons que nous aurons la pleine lune et que le lac est monté de 3 mètres en 15 jours. Ce ne sont pas les meilleures conditions mais il fera beau, soleil et chaleur toute la semaine, c’est déjà pas mal.  Les courses sont prêtes, la voiture est chargée, le bateau attelé, c’est donc tôt le samedi que nous partons.

team-sakura-en-route-pour-l'espagne

Cinq bonnes heures plus tard, nous voilà arrivés !  Les paperasses et la désinfection du bateau faites, c’est une première après-midi repérage qui nous attend ; nous faisons du sandre, perche et un petit silure de plus d’un mètre pour débloquer le compteur de la nouvelle canne Sportism de Roman.mise-à-l'eau-à-caspecovering-flambant-neuf-pour-la-team-sakuravmatériel-de-peche-sakura-minsilure-pris-sur-canne-sakura-sportism

Les jours suivants, il a fallu chercher ! Nous avons essentiellement pêché en verticale. Le lac est tellement grand que d’un endroit à l’autre, la fraie commence juste ou, à l’inverse, est déjà bien terminée.

recherche-des-carnasiers-en-grand-lac-de-barrage-min Durant les deux premiers jours, c’est entre 8 et 12 m d’eau que nous attrapons les poissons, principalement avec des Biwaa Deus 4″ et des Slit Shad 4″, perches et sandres, et à chaque fois, c’est coffré. Efficacité des cannes Players et Trinis, reines de la détection !

nicolas-et-une-belle-perche-de-caspe-min roman-se-regale-avec-le-materiel-sakura-min philippe-et-un-sandre-pris-au-leurre-souple-min

Des sandres, entre 35 et 60 cm, qui nous donnent des touches parfois violentes, mais comme tout bon pêcheur, nous voulons faire mieux ! Les journées passent très vite, alors, quand on rentre, nous mettons les photo et vidéo de la journée sur l’ordi, nous rechargeons le drone, et puis, nous attendons de pouvoir retourner à l’eau le lendemain.

sous-la-surveillnce-du-drone-on-pêche-en-verticale-minLe lendemain, nous trouvons de grosses cassures et pêchons jusqu’à 23 m de profondeur. Cette fois, nous passons en drop ou double drop avec des Slit Shad Finesse. Nous attrapons de plus jolis poissons, mais difficile de les remonter sans les abîmer. Nous restons donc dans des profondeurs acceptables pour relâcher nos prises en pleine forme.

seul-dans-l'immensité-du-lac-de-caspe-minsandre repéré au sondeur Lowrance et pris par un leurre sakura-min

Les jours suivants, nous alternons les profondeurs et les techniques, passant du leurre souple au Tailspin, au rubber jig articulé ou au crankbait. Nous augmentons la taille de nos Slit Shad et pêchons en 5 pouces. Pour le sandre, c’est un constat général des pêcheurs que nous avons pu rencontrer : il ne se fait principalement que du poisson de taille modeste.https://www.sakura-fishing.com/wp-content/uploads/2017/06/leurre-tailspin-21-sakura-min.jpg

https://www.sakura-fishing.com/wp-content/uploads/2017/06/pitching-crankbait-sakura-min.jpgleurre-rubber-jig-articule-bellamy-sakura-minhttps://www.sakura-fishing.com/wp-content/uploads/2017/06/leurre-tantra-vib-sakura-min.jpg

Nous remettons de l’essence dans le bateau pour pêcher intensivement cette dernière journée, le drone et les appareils-photo ne sortiront pas, c’est une journée réservée à la pêche.

toujours-bon-le-coup-du-soir-min

Cinq jours, ça passe vite… Il est plus de 21h, la nuit est tombée, le séjour se termine avec 122 poissons au bateau, plusieurs sandres entre 60 et 75 cm pour les plus beaux et quelques perches magnifiques, au-delà de 45cm.

sandre-caspe

Premier voyage de pêche pour nous cette année, un échauffement pour la Roumanie et ses championnat du monde au brochet, puis la Nitro Cup ou nous partirons pour la pêche du Bass.

 

Roman « J’ai été invité par Nicolas et Philippe, et c’est un cadeau incroyable. Ils m’ont appris beaucoup sur la pêche en verticale, et m’ont permis de pêcher dans des conditions de rêve…

recherche-des-carnasiers-en-grand-lac-de-barrage-min

la-magie-du-lac-de-caspeLes photos parlent d’elles-mêmes ! Nous avons pris énormément de temps pour faire les séquences-vidéo et je les en remercie. J’ai, depuis, passé plusieurs heures à trier et à faire le montage de la vidéo que vous pouvez voir aujourd’hui. »

Quant au titre qui ne parle sûrement à personne, il s’agit simplement d’un exemple de nos compétences linguistiques.

 

Espérons que ce reportage vous ai plu ! A bientôt,

Nicolas, Philippe et Roman