De la mouche aux carnassiers !

Je consacre habituellement plutôt la période estivale à la pêche de la Truite en rivière, mais suite à l’acquisition récente d’un bateau, quelques weekends pêche du carnassier sont organisés et notamment en lac alpin.

Le premier fut organisé au mois de Mai, mais celui ci ayant déjà fait l’objet d’un report par Simon je ne m’attarderai pas dessus.

Mon deuxième weekend s’organisera au mois de juin. J’étais alors entrée dans une phase de détresse halieutique pour la pêche à la mouche, en pleine période d’orages en montagne les rivières étaient marrons et j’avais posé 4 jours de congés pour aller à la pêche.
Mon ami Jordan me dit alors : « tu ferais mieux de venir pêcher les silures ! ». Bon, ok cela tombe bien j’en ai jamais pêché et la perspective de rajouter une espèce à mon palmarès a fini de me motiver !

Me voilà donc partie en Loire pour 3 jours de pêche intensive ! A peine arrivée, nous partîmes à la pêche mais le coup du soir n’ayant rien donné, j’attendis avec impatience la journée du lendemain.

C’est en float tube que j’arpente la Loire, ce matin là, au leurre souple à la recherche des fameuses moustaches. Alors que j’attends toujours de sentir une attaque de silure, la touche qui suit et le combat qui s’engage me semble plutôt familier. Lorsque je le vois à la surface je ne peux m’empêcher de dire « ouuuh c’est gros ! ». Après plusieurs rushes il finit au sec. Verdict : pike de 101 cm, je suis ravie car c’est mon premier métré de l’année et malgré les quelques blessures, vestiges probables de la fraie, il est superbe !

Superbe brochet pris sur matériel SakuraCe n’est que plus tard dans la journée que je ferai mon premier silure et effectivement la lutte n’a rien à voir ! Il n’est pas bien gros, mais 1 mètre de « glane » cela me donne déjà une bonne idée des combats que peuvent donner des gros spécimens.

Pêche du silure en float tubeJordan en est déjà à deux, dont un de 1,70 m, mais je me rattrape le soir (enfin j’essaye) en faisant un petit chaton qui coffre bien mon leurre !

Pêche du silure en LoireLa journée du lendemain sera riche en poissons mais je prendrai quand même une bonne leçon pour parler poliment.. Score 5 à 1 !

Pêche su silure en float tube

Mes vacances en Loire se sont plutôt bien passées et j’étais contente d’avoir pu enfin approcher la pêche du silure !

Pour ma dernière session de l’été j’embarque mon bateau et mes Trinis Neo qui commencent à s’ennuyer un peu dans le garage !!! Direction un lac alpin pour un week-end. Malheureusement, celui-ci aura été plutôt compliqué pour moi et j’aurais passé plus de temps derrière l’objectif à prendre des photos de pikes métrés que tendant les bras pour présenter un poisson !!!
Plusieurs becs décrochés dont un gros estimé proche du mètre qui me coupe l’empile en fluoro 90 centièmes !!!  J’ai vu la scène au ralenti… le brochet à 2 m de l’épuisette… le Divinatör S sortir de la gueule du pike… et le coup de queue pour replonger … Dur ! Mais je me ressaisis et je finis quand même à éviter le capot avec un poisson correct !

Un brochet très correct sur matériel Sakura

J’ai profité du reste de l’été pour pêcher la Truite mais avec la fermeture des rivières de première catégorie, je vais pouvoir me concentrer un peu plus sur le carnassier !

A bientôt,
Coline