Canoë Sparrow Extrem en Mer Baltique

Je pêche sur la Baltique à la mouche depuis 1992. C’est une destination fantastique pour tester le canoë Sparrow Extrem car il est difficile de trouver des zones pour pêcher en wading.

Dans mes destinations en Amérique du Sud, j’ai l’habitude de proposer à mes clients des options de pêche à pied. C’est un type de pêche que j’adore. On est en contact avec les éléments sans aucune technologie, seul notre instinct de pêcheurs et les indices qui nous entourent peuvent nous donner des pistes pour trouver les poissons.

Pour ce trip, mon objectif était de trouver une destination « brochet » différente, en wading, à la mouche ou au leurre. Une pêche avec un profil d’aventure, similaire aux pêches que je réalise en Argentine ou Brésil.

J’ai décidé de prospecter une zone de la Mer Baltique, au nord de l’Allemagne où la pêche à pied est possible. Pour le projet j’ai décidé d’inviter cinq pêcheurs expérimentés dans la pêche d’Esox lucius.

Nous allions passer des heures à marcher dans l’eau froide, sous la pluie et le vent, il me fallait des gars résilients et endurcis, capables d’encaisser des heures de prospection dans des conditions extrêmes.

canoe-sparrow-extrem_4

Chaque membre de l’expédition avaient plus, des aptitudes spécifiques pour pallier aux imprévus qui finissent toujours par arriver lors de telles aventures ! Il y avait Pat, pêcheur à la mouche et aux leurres, médecin et cuisinier du groupe ; Pierre, pêcheur à la mouche également, grand photographe et expert en milieux aquatiques et en logistique ; Milan, « l’aventurier » très bon pêcheur toutes disciplines confondues, expert en survie et dépannages de de fortune ; Geoffrey, un excellent pêcheur à la mouche et réalisateur de films pour Escape feeling et pour finir, Sébastien, pêcheur aux leurres expérimenté et Youtubeur de renom dans le milieu de la pêche

canoe-sparrow-extrem_3

Côté matériel j’ai choisi les canoës Sparrow Extrem, des embarcations stables, faciles à transporter, capables d’évoluer dans un milieu difficile, elles nous ont permis de passer d’un haut fond à un autre avec tout notre matériel, pêcher dans des fosses, des canaux et des cassures profondes en bordure de plateaux, toutes des zones impossible à pêcher à pied.

canoe-sparrow-extrem

Sans ces bateaux nous aurions été très limités dans nos déplacements, plusieurs hauts fonds se trouvant très loin des berges et entourés de fosses trop profondes. il se trouve que ces spots furent souvent très productifs, autant dire que les canoë nous ont été plus qu’indispensables !

Le territoire est immense, les différences entre les zones qui abritent des poissons ou non sont très subtiles. À force de passer des heures dans l’eau nous avons fini par repérer les substrats qui étaient les plus favorables, les bancs des poissons de fourrage et leurs déplacements.

canoe-sparrow-extrem_5

Notre stratégie a été établie sur le principe de la mobilité, changeant de spot selon les résultats. À partir du moment où on trouvait les brochets, on pêchait plus lentement en ratissant à fond toute la zone.

Notre tactique a payé, au bout d’une semaine de pêche on a répertorié beaucoup de zones productives. La taille des poissons est très correcte avec une moyenne des poissons avoisinant les 78/80 cm. Dans le lot, on a décroché des poissons très gros, Sébastien a capturé son trophée avec un poisson de 115 cm.

canoe-sparrow-extrem_6

Tout l’équipe est convaincue que sans le support et mobilité des canoës on n’aurait pas pu réussir notre trip. Nous avons utilisé des moteurs électriques mais pour mes prochains voyages je pense que j’utiliserai seulement les rames ça permettra d’être moins encombrés par les moteurs et le poids des batteries. On sera plus légers et mobiles.

Même si le bilan en termes halieutiques reste exceptionnel (nous avons rapidement cessé de compter nos captures et les nombreux poissons entre 94 et 100 cm) je retiendrai à jamais les moments de partage avec l’équipe de copains, la camaraderie, les galères, les rigolades, les repas ensemble.

canoe-sparrow-extrem_7

La pêche c’est toujours une bonne excuse pour partager des moments intenses avec les gens qu’on aime, si en plus on le fait dans un milieu naturel aussi sauvage et beau que la Mer Baltique on est assuré de passer des moments inoubliables

Je retournerai deux semaines sur cette destination en Novembre 2022 ça sera l’opportunité de faire profiter mes clients de la polyvalence et la fiabilité des canoës Sparrow Extrem.

canoe-sparrow-extrem_8

Mon prochain voyage en Terre du feu et en Uruguay me permettra de tester quelques nouveautés Sakura avec les espèces emblématiques sud-américaines Dorados, Aimaras au nord et 6 espèces de salmonidés au sud.

Je vous donnerai des news à mon retour.

Ramiro Garcia Malbran

malbranfly.com

 

Rendez-vous sur notre chaîne YouTube Sakura pour vous tenir informés de notre actualité, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux de nos marques :

Facebook Sakura : lien
Instagram Sakura : lien
YouTube Sakura : lien

Instagram Gary Yamamoto : lien

Facebook Sparrow : lien
Instagram Sparrow : lien