En cette fin Décembre, officiellement nous sommes bien en hiver, mais depuis quelques années, quelles que soient les régions de France, nous pouvons constater que nos hivers sont de moins en moins rigoureux…un des effets du  réchauffement climatique ?!

Les nombreuses photos de bass pris en hiver qui apparaissent régulièrement sur les réseaux sociaux le prouvent, il y a peut être moins de prises, mais par contre se sont souvent de beaux poissons qui se laissent piéger. Il suffit d ‘adapter les techniques et l’animation à l’activité quelque peu réduite du black bass mais qui continue néanmoins à se nourrir tant que l’eau ne descend pas sous les 10°C. Pour notre part, rien de tel qu’un bon montage « texan » en 7 g armé avec un hameçon Gamakatsu 3/0 et un leurre souple type écrevisse ou créature. Yamamoto en fait de très bons, vous le savez !!! Essayez aussi le Bellamy Swim Jig Sakura, avec ses trois grammages et son système articulé, il convient très bien à ce genre de prospection.

Les poissons sont souvent réfugiés dans les branches et amas de bois morts qui retiennent un peu de chaleur. Les animations sont lentes, voire très lentes, avec des pauses parfois de plusieurs secondes ! C’est une école de la patience, mais la récompense est là !

Le « pitching » qui est un posé du leurre très discret et précis, est indispensable pour pratiquer ce type de prospections, mais parfois il faut même tenter quelques lancers en « skipping » qui permettront d’accéder sous les frondaisons les plus inaccessibles grâce aux ricochets caractéristiques de cette technique de lancer. Une canne casting en MH est parfaite pour cela. Nous vous recommandons les très techniques Trinis et Players ou les Sportism et Ryokan pour les budgets plus serrés. Un moulinets à tambour tournant, au ration assez élevé est préférable même si la lenteur des animations est moins exigeante que ce même type de pêche pratiquée en été. Un Calix ou Calix CTi seront parfait en ratio 6.4:1 et supérieurs. Les Pandhara et Kuanza conviendront bien aux pêcheurs débutants ou au budget plus limité.

En fonction de  l’ensoleillement ou du vent, les black bass peuvent être plus ou moins actifs et changer de poste. Chasser les quelques poissons blancs encore présents dans les vestiges d’herbiers ou à l’affût dans des arbres immergés.

Comme nous vous l’avons conseillé auparavant, nous utilisons principalement avec des ensembles casting et des montages Texans ou des Swim Jigs de 5.3 à 7 g, le plus souvent.

Pour diverses raisons, certaines zones, peuvent abriter plusieurs sujets. Il nous est arrivé de prendre plusieurs black bass sur des postes d’1m², alors que parfois, certains postes qui nous semblaient « magnifiques » étaient désespérément vides….

Parfois, la touche intervient dès le posé du leurre. Un petit coup d’adrénaline bien agréable qui fait le piquant de cette pêche, à une période insolite pour ce poisson.

 

Pour les coloris utilisés, nous mettons du sombre pour les eaux teintées et des couleurs plus naturelles pour des eaux claires. La gamme des Bellamy recèle les couleurs adéquates.

bellamy_swimjig_5g_14g_21g-min

MDW01

MDW05

MDW07

MDW10

MDW11

MDW12

 

La fermeture est proche et cette douceur qui a baigné notre « sud » risque de ne pas durer. Si l’opportunité se présente à vous, il ne vous reste plus qu’a bien vous couvrir et partir à la recherche de ce magnifique partenaire de jeu qu’est le black bass !

À bientôt…

Laurent et Tristan Poulain